webleads-tracker

A LA UNE

Efficacité, économies, satisfaction des employés : les raisons d’adopter un système moderne de gestion des ressources humaines ne manquent pas.

Efficacité, économies, satisfaction des employés : les raisons d’adopter un système moderne de gestion des ressources humaines ne manquent pas. Les big data constituent l’un des principaux moteurs de cette évolution, déjà en cours au sein de nombreuses entreprises. Celles qui exploiteront les données RH disponibles disposeront d’un indéniable avantage compétitif.

DERNIERS ARTICLES

Hôtellerie : des méthodes analytiques pour gagner en agilité

dans l’hôtellerie, les spécialistes de la gestion des tarifs et des recettes figurent parmi les premiers à tirer parti des outils analytiques

Une simple lotion de lait hydratant posée sur le rebord de la baignoire… Détail anodin ou démarche réfléchie de la chaîne d’hôtels ? Dans l’hôtellerie, comme dans le secteur tertiaire de manière générale, tout est désormais question d’équilibre entre coûts et services ; l’enjeu étant de garantir croissance et rentabilité sans jamais négliger l’expérience client. Un travail d’équilibriste qui s’appuie aujourd’hui sur de puissants outils analytiques. Méthodes descriptives comme prédictives gagnent ainsi du terrain dans un secteur concurrentiel où la proactivité est de mise.

Mieux prédire pour mieux grandir

L'analyse prédictive permet aux entreprises de mieux comprendre les attentes de leurs clients, de mieux y répondre et, de fait, d'augmenter leurs ventes et leur productivité.

D’importants progrès ont été réalisés en matière d’analyse prédictive. En exploitant les données issues des objets connectés, ces analyses peuvent fournir beaucoup d’informations sur les clients, leurs attentes, leurs pratiques… Autant d’informations qui aident les entreprises à améliorer leur productivité et à augmenter leurs revenus.

La propriété des données agricoles, un enjeu pour la souveraineté alimentaire européenne

La valeur des données réside dans leur agrégation et leur exploitation, plutôt que dans leur production. Mais à qui appartiennent-elles ?

La valeur des données réside dans leur agrégation et leur exploitation, plutôt que dans leur production. Mais à qui appartiennent-elles ? Cette question récurrente se pose aujourd’hui avec insistance dans le domaine agricole. Or la législation française demeure floue à ce sujet. Pourtant, l’enjeu est de taille : abandonner la propriété des données agricoles à des firmes privées favoriserait les sociétés américaines, largement en avance, au détriment de l’agriculture européenne.

Analyse

L'analyse prédictive permet aux entreprises de mieux comprendre les attentes de leurs clients, de mieux y répondre et, de fait, d'augmenter leurs ventes et leur productivité.

Mieux prédire pour mieux grandir

D’importants progrès ont été réalisés en matière d’analyse prédictive. En exploitant les données issues des objets connectés, ces analyses peuvent fournir beaucoup d’informations sur les clients, leurs attentes, leurs pratiques… Autant d’informations qui aident les entreprises à améliorer leur productivité et à augmenter leurs revenus.

Efficacité, économies, satisfaction des employés : les raisons d’adopter un système moderne de gestion des ressources humaines ne manquent pas.

Efficacité, économies, satisfaction des employés : les raisons d’adopter un système moderne de gestion des ressources humaines ne manquent pas. Les big data constituent l’un des principaux moteurs de cette évolution, déjà en cours au sein de nombreuses entreprises. Celles qui exploiteront les données RH disponibles disposeront d’un indéniable avantage compétitif.

En pratique

Plus de trente ans après les premiers modèles de poupées qui se bornaient à dire « maman », Mattel lance la première Barbie « intelligente »

Barbie parle… mais elle écoute aussi

Quel enfant n’a jamais rêvé d’entendre sa poupée lui répondre pour de vrai ? Plus de trente ans après l’apparition des premiers modèles de poupées qui se bornaient à dire « maman », Mattel vient de lancer avec son partenaire Toy Talk la première Barbie « intelligente ». Equipée d’un micro et connectée à un serveur, Hello Barbie est capable de répondre avec à propos et en moins d’une seconde à n’importe quelle question. Une prouesse technique qui défraye pourtant la chronique.

Comment prédire les résultats d'une élection ? Pour Nate Silver, la solution se trouve dans l'analytique !

Connu notamment pour avoir été le premier à prévoir une victoire de Barack Obama sur Hillary Clinton à la primaire démocrate de 2007, le statisticien Nate Silver est devenu une personnalité influente outre-Atlantique. Cet oracle des temps modernes est l’auteur d’un algorithme prédictif  qui prouve la pertinence de l’analytique en politique !

Points de vue

La diminution des attaques par malware est-elle l’arbre qui cache la forêt ?

La diminution des attaques par malware est-elle l’arbre qui cache la forêt ? Avec la montée en puissance des réseaux sociaux, voire de l’Internet des objets, les vecteurs de menace se multiplient. Tous les moyens sont bons : même le téléphone, qui avait disparu de la scène de la fraude, est réapparu avec l’arnaque au président. Selon Andy Scherpenberg, spécialiste solutions fraude chez SAS, la solution consiste d’une part à développer une approche globale et d’autre part à construire une plate-forme analytique dédiée à la fraude.

Les stress-tests mis en place dans le cadre de la réglementation Bâle II n’ont pas prouvé leur efficacité lors de la crise de 2008.

Les stress-tests mis en place dans le cadre de la réglementation Bâle II n’ont pas prouvé leur efficacité lors de la crise de 2008. Ils se sont révélés mal adaptés à des crises conjoncturelles rapides. Ce qui a entraîné la rédaction des nouveaux accords, dits de Bâle III. Parallèlement, l’Autorité bancaire européenne a défini un nouveau modèle de test de résistance et de solvabilité. Eclairages d’Amal Merzouk, Sr Business Solution Manager Risk, SAS.

Prospective

Les analystes se montrent confiants quant au potentiel que représente le marché des drones professionnels, valorisé à plus de 4 milliards de $ à l’horizon 2020

Il va falloir patienter encore un peu pour se faire livrer sa dernière commande internet par un drone. C’est ce que laisse entendre la vaste étude prospective récemment publiée par le cabinet Olivier Wyman sur le marché des drones. Mais ce scénario temporairement écarté, les analystes se montrent plus que confiants quant au potentiel que représente ce marché. A commencer par celui des drones professionnels, valorisé à plus de quatre milliards de dollars à l’horizon 2020, un montant généré pour moitié par des activités de services.

La présence accrue des algorithmes dans notre vie nous interroge sur l’évolution du travail, la sécurisation des dispositifs connectés et des données

Algorithmes : repenser le travail et la sécurité

Les algorithmes sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne, tant sur le plan professionnel que personnel ou social. Cette avancée rapide de la technologie, souvent synonyme de progrès, doit toutefois nous interroger sur l’évolution du travail ainsi que la sécurisation des dispositifs connectés et des données. Thierry Bedos, directeur général de SAS France, livre à ce sujet sa vision de l’avenir à l’horizon 2030.

Secteurs

dans l’hôtellerie, les spécialistes de la gestion des tarifs et des recettes figurent parmi les premiers à tirer parti des outils analytiques

Une simple lotion de lait hydratant posée sur le rebord de la baignoire… Détail anodin ou démarche réfléchie de la chaîne d’hôtels ? Dans l’hôtellerie, comme dans le secteur tertiaire de manière générale, tout est désormais question d’équilibre entre coûts et services ; l’enjeu étant de garantir croissance et rentabilité sans jamais négliger l’expérience client. Un travail d’équilibriste qui s’appuie aujourd’hui sur de puissants outils analytiques. Méthodes descriptives comme prédictives gagnent ainsi du terrain dans un secteur concurrentiel où la proactivité est de mise.

La valeur des données réside dans leur agrégation et leur exploitation, plutôt que dans leur production. Mais à qui appartiennent-elles ?

La valeur des données réside dans leur agrégation et leur exploitation, plutôt que dans leur production. Mais à qui appartiennent-elles ? Cette question récurrente se pose aujourd’hui avec insistance dans le domaine agricole. Or la législation française demeure floue à ce sujet. Pourtant, l’enjeu est de taille : abandonner la propriété des données agricoles à des firmes privées favoriserait les sociétés américaines, largement en avance, au détriment de l’agriculture européenne.