webleads-tracker

A LA UNE

M_Hagstrom

Depuis la première édition, il y a quelques années, de ce recueil de cas d’entreprises, j’ai toujours insisté sur la façon dont l’analyse des big data contribuait à la transformation des entreprises. Si j’ai partagé nombre de bonnes pratiques et connaissances sectorielles ou métiers, la principale question qui revient est « comment ? ». Comment les entreprises peuvent-elles préparer l’avenir, tout en restant attentives à leur réussite d’aujourd’hui ? Comment les employés peuvent-ils gagner du temps avec des systèmes innovants et évolutifs, sans risques de perturbations ?
Par Mikael Hagstrom, Executive Vice President, EMEA & Asie Pacifique, chez SAS.

DERNIERS ARTICLES

Les big data plus forts que Darwin !

06_005darwin

L’analyse des big data permet d’aider les entreprises ou institutions à trouver des réponses à des questions jusque-là insolubles. Déterminer des tendances de consommation, prévoir des pics de demande, optimiser des navigations web en temps réel,… les big data ouvrent des perspectives auxquelles même les statisticiens les plus aguerris n’osaient rêver il y a encore dix ans. Avec la démocratisation des techniques analytiques, de nouveaux domaines bénéficient de la puissance des big data. C’est le cas de la zoologie.

Industrie : innovation collaborative, personnalisation et co-création reposent sur l’échange de données avec tout l’écosystème

04_019_BAI_manufacturing

Sur les marchés développés, il ne suffit plus de tailler dans ses coûts de production ou de s’adonner au « lean manufacturing » pour se différencier. De nouveaux moyens de séduire et de fidéliser les consommateurs – reposant sur l’analyse de données et la collaboration – doivent être imaginés et mis en œuvre. Cet article identifie les points communs des stratégies des industriels qui y parviennent et le rôle que jouent les données dans cette transformation.

L’analytique s’impose dans les entreprises, mais les pratiques doivent évoluer sans relâche

05_001_analytics_business

Une étude menée par le MIT et SAS auprès de 2 000 professionnels démontre que l’analytique se démocratise dans les entreprises du monde entier. Mais à mesure qu’elles se lancent dans l’aventure, il devient de plus en plus ardu pour elles de se différentier de leurs concurrentes. L’enjeu consiste désormais à industrialiser les processus analytiques afin d’en faire bénéficier l’ensemble de leurs directions métiers. Ce qui implique une évolution de leurs modes d’organisation et une innovation de tous les instants.

Prospective

relation marketing

De la gestion de la réputation d’une marque à la personnalisation des expériences d’achat, en passant par l’animation d’un réseau de consommateurs influents, le potentiel de croissance lié à l’usage des big data et de l’analytique est considérable. La relation entre une marque et ses clients se métamorphose, sans compter les nouvelles perspectives offertes par les données issues des supports mobiles et des techniques de géolocalisation.

emotinal marketing

On connaît le succès d’Apple dans la vente de produits informatiques et électroniques. Le géant de Cupertino pourrait tout autant marquer le marché publicitaire en intégrant le ciblage émotionnel dans son offre de services aux annonceurs. De quoi augmenter la valeur de son écosystème tout en contribuant à l’optimisation du ciblage publicitaire en temps réel.

Analyse

04_019_BAI_manufacturing

Sur les marchés développés, il ne suffit plus de tailler dans ses coûts de production ou de s’adonner au « lean manufacturing » pour se différencier. De nouveaux moyens de séduire et de fidéliser les consommateurs – reposant sur l’analyse de données et la collaboration – doivent être imaginés et mis en œuvre. Cet article identifie les points communs des stratégies des industriels qui y parviennent et le rôle que jouent les données dans cette transformation.

05_001_analytics_business

Une étude menée par le MIT et SAS auprès de 2 000 professionnels démontre que l’analytique se démocratise dans les entreprises du monde entier. Mais à mesure qu’elles se lancent dans l’aventure, il devient de plus en plus ardu pour elles de se différentier de leurs concurrentes. L’enjeu consiste désormais à industrialiser les processus analytiques afin d’en faire bénéficier l’ensemble de leurs directions métiers. Ce qui implique une évolution de leurs modes d’organisation et une innovation de tous les instants.

En pratique

06_005darwin

Les big data plus forts que Darwin !

L’analyse des big data permet d’aider les entreprises ou institutions à trouver des réponses à des questions jusque-là insolubles. Déterminer des tendances de consommation, prévoir des pics de demande, optimiser des navigations web en temps réel,… les big data ouvrent des perspectives auxquelles même les statisticiens les plus aguerris n’osaient rêver il y a encore dix ans. Avec la démocratisation des techniques analytiques, de nouveaux domaines bénéficient de la puissance des big data. C’est le cas de la zoologie.

facebook_data

Internet a changé la manière dont nous consommons et partageons l’information. Mais des informations erronées ou des rumeurs infondées peuvent gagner en crédibilité lorsqu’elles sont largement partagées. En recourant au data mining, un groupe de chercheurs de l’Université de Cornell a étudié le comportement de plus d’un million d’internautes au cours des élections italiennes de 2013. Leur étude révèle que certains publics sont plus susceptibles de répandre des informations erronées.

Secteurs

fraud data

Les solutions big data s’avèrent très efficaces pour détecter les fraudes fiscales. Elles permettent d’analyser de grandes masses de données en temps réel et d’établir des corrélations que des humains mettraient des mois à trouver. Plusieurs pays testent actuellement ou ont déjà mis en œuvre de telles applications avec succès. La France, quant à elle, reste encore frileuse.

football data

Si les bookmakers misent avant tout sur une victoire du Brésil, de l’Allemagne ou de l’Argentine, les statistiques voient plutôt les Pays-Bas remporter le trophée de la Coupe du monde de football 2014. Cette prédiction surprenante est basée sur l’analyse des indicateurs clés de performance des équipes après les trois matchs du premier tour.

Points de vue

shutterstock_173308298

Les agences spécialisées dans le renseignement sont confrontées à des menaces qui changent et évoluent constamment. Qu’elles s’attaquent à des réseaux de crime organisé ou à des terroristes isolés, elles doivent sans cesse adapter leurs pratiques. Les défis auxquels elles doivent faire face sont accentués par des contraintes financières de plus en plus fortes.

W_lr2VrFRKTYM4PsxVzjXGuKQ5kEwRraJcraGNs32lk

Dans tous les pays, le paysage de la sécurité nationale évolue et la nature des menaces terroristes et les tactiques utilisées changent tous les jours. Il y a dix ans, l’écosystème terroriste était composé de groupes organisés et complexes. Aujourd’hui, alors que ce type de menace continue d’exister, on constate l’émergence d’une nouvelle forme de menace, prenant la forme d’individus ou de petits groupes isolés, menant des attaques de manière solitaire. Joanne Taylor, Director Public Security chez SAS, nous explique dans quelle mesure l’analytique peut aider les gouvernements et leurs services de police à lutter contre ces nouvelles formes de terrorisme.