webleads-tracker

A LA UNE

04_019_BAI_manufacturing

Sur les marchés développés, il ne suffit plus de tailler dans ses coûts de production ou de s’adonner au « lean manufacturing » pour se différencier. De nouveaux moyens de séduire et de fidéliser les consommateurs – reposant sur l’analyse de données et la collaboration – doivent être imaginés et mis en œuvre. Cet article identifie les points communs des stratégies des industriels qui y parviennent et le rôle que jouent les données dans cette transformation.

DERNIERS ARTICLES

Comment les big data contribuent à l’évolution du marketing

data marketing

Tamara Dull, Directrice des technologies émergentes chez SAS Best Practices, a rédigé pendant l’été une série d’articles sur les dix bonnes pratiques à retenir pour tirer le meilleur parti des big data. Elle nous décrit un voyage dans l’archipel des big data et nous propose de faire un arrêt sur chacune des dix îles qu’il compte. La première est dédiée à l’analytique et intéressera plus précisément les spécialistes du marketing.

Assurance : la reconquête passe par l’analytique

assurance data

Face aux évolutions du paysage dans le secteur des assurances, les managers doivent mettre l’analytique au cœur de leurs process afin de prendre les meilleures décisions. C’est le point de vue développé par le cabinet de conseil australien Xchanging, après avoir constaté que les souscriptions d’assurance prévoyance sont au plus bas depuis dix ans dans l’île-continent.

Chicago compte sur les big data pour veiller sur son environnement

data environnement

La troisième ville la plus peuplée des États-Unis a récemment entrepris l’installation de capteurs sensoriels afin de collecter des données environnementales. L’objectif de ce projet baptisé « Array of Things » est de scruter l’activité urbaine pour mieux la comprendre. Une initiative qui suscite quelques inquiétudes car les téléphones mobiles des passants seront mis à contribution pour déterminer la densité de piétons.

Prospective

relation marketing

De la gestion de la réputation d’une marque à la personnalisation des expériences d’achat, en passant par l’animation d’un réseau de consommateurs influents, le potentiel de croissance lié à l’usage des big data et de l’analytique est considérable. La relation entre une marque et ses clients se métamorphose, sans compter les nouvelles perspectives offertes par les données issues des supports mobiles et des techniques de géolocalisation.

emotinal marketing

On connaît le succès d’Apple dans la vente de produits informatiques et électroniques. Le géant de Cupertino pourrait tout autant marquer le marché publicitaire en intégrant le ciblage émotionnel dans son offre de services aux annonceurs. De quoi augmenter la valeur de son écosystème tout en contribuant à l’optimisation du ciblage publicitaire en temps réel.

Analyse

marketing data

Big data, la fin du marketing traditionnel ?

Historiquement basé sur la causalité (le « Pourquoi ? »), le marketing traditionnel serait-il en voie de disparition ? A l’heure du « neuromarketing » et des big data, la causalité pure et dure perd du terrain face aux révélations de la science des corrélations. Issue de l’analyse d’énormes volumes de données, celle-ci nous informe sur le contexte d’une prise décision et non sur sa cause, par exemple en mettant en relief des « signaux faibles ». Et cette nouvelle déferlante va révolutionner la manière dont nous contrôlons et gérons nos données. Le point avec un article du Directeur général du Groupe Keyrus.

analyse

Les scientifiques ont de plus en plus recours aux big data et ce, quelle que soit leur discipline. Ainsi, un groupe de chercheurs en politique internationale s’est intéressé aux relations entre les principaux dirigeants de la planète à travers une base de données géante constituée à partir d’articles de presse en anglais. Une approche facilement transposable à d’autres domaines comme l’économie ou la finance.

En pratique

data environnement

La troisième ville la plus peuplée des États-Unis a récemment entrepris l’installation de capteurs sensoriels afin de collecter des données environnementales. L’objectif de ce projet baptisé « Array of Things » est de scruter l’activité urbaine pour mieux la comprendre. Une initiative qui suscite quelques inquiétudes car les téléphones mobiles des passants seront mis à contribution pour déterminer la densité de piétons.

aide analyse

Prendre les meilleures décisions en temps de crise, c’est souvent crucial. D’autant plus lorsque cette crise est humanitaire, qu’elle résulte d’une catastrophe naturelle et que des milliers de vies sont en jeu. C’est dans cette optique que l’Organisation internationale pour les migrations a expérimenté avec succès un outil de visualisation des données lors du passage ravageur du typhon Haiyan, dans le Pacifique, en novembre dernier.

Secteurs

assurance data

Face aux évolutions du paysage dans le secteur des assurances, les managers doivent mettre l’analytique au cœur de leurs process afin de prendre les meilleures décisions. C’est le point de vue développé par le cabinet de conseil australien Xchanging, après avoir constaté que les souscriptions d’assurance prévoyance sont au plus bas depuis dix ans dans l’île-continent.

surveillance

Dans le monde de la finance, de nouvelles réglementations sont régulièrement mises en place pour améliorer la transparence et la surveillance réglementaire. Une des dernières en date, EMIR, requiert depuis février 2014 un reporting précis sur toutes les transactions liées à des produits dérivés. Alors que les grandes banques ont déjà recours à des technologies avancées, de nombreuses institutions « buy-side » n’ont pas cette expérience et vont devoir choisir le bon outil pour répondre à ce véritable défi technologique.

Points de vue

data marketing

Tamara Dull, Directrice des technologies émergentes chez SAS Best Practices, a rédigé pendant l’été une série d’articles sur les dix bonnes pratiques à retenir pour tirer le meilleur parti des big data. Elle nous décrit un voyage dans l’archipel des big data et nous propose de faire un arrêt sur chacune des dix îles qu’il compte. La première est dédiée à l’analytique et intéressera plus précisément les spécialistes du marketing.

02_0023_BAI_cloud

Gordon Makryllos, directeur d’Orange Business Services pour la région Australasie, partage sa vision d’un service client multicanal, intégré et homogène. Les nouvelles technologies et notamment l’avènement des réseaux sociaux et leur adoption massive ont rendu les clients plus exigeants. Si une mauvaise expérience avec le service client figure parmi les premières causes d’attrition, la présence d’un service client sur des réseaux sociaux permet d’accroître l’engagement des clients.