IFRS9 et stress tests : de la logique rétrospective à l’approche prospective

10 mars 2017

La crise économique de 2008 a conduit à un durcissement de la législation en matière de comptabilité et de gestion des risques. La nouvelle norme IFRS9 devrait fournir une réponse efficace au calcul des provisions. Et les stress tests devraient améliorer la stabilité du secteur financier et permettre la synchronisation des business plans et de la structure de gestion des risques dans les banques. Par Gino Coene, responsable de la Practice Risques chez SAS SWE

Stress tests : un cadre stratégique pour le Risque et la Finance encore sous-exploité

22 mars 2016

Les stress-tests mis en place dans le cadre de la réglementation Bâle II n’ont pas prouvé leur efficacité lors de la crise de 2008. Ils se sont révélés mal adaptés à des crises conjoncturelles rapides. Ce qui a entraîné la rédaction des nouveaux accords, dits de Bâle III. Parallèlement, l’Autorité bancaire européenne a défini un nouveau modèle de test de résistance et de solvabilité. Eclairages d’Amal Merzouk, Sr Business Solution Manager Risk, SAS.

Objets connectés, drones, robots et société de l’information : comment les algorithmes façonnent notre avenir

17 février 2016

Souvent considérés comme des « boîtes noires », les algorithmes sont devenus objets de fantasme : on les imagine omnipotents, dotés d'un pouvoir prédictif infaillible, mettant à mal notre libre arbitre et nos libertés individuelles... Faut-il s'émouvoir de leur prolifération et de leur complexité croissante ? Quelles questions nouvelles pose la multiplication des objets connectés, drones et autres…

Qu’apporte la 4ème Directive européenne dans la lutte anti-blanchiment ?

27 novembre 2015

Un long chemin a été parcouru depuis la promulgation, fin 2001, de la première Directive européenne sur la lutte anti-blanchiment ! La 4ème Directive, adoptée le 20 mai 2015, est en marche. Elle reflète les 40 recommandations émises par la FATF (Financial Action Task Force) en 2012 et au cours des prochains mois, les États-membres devront adapter et ratifier ces mesures au niveau national. Éclaircissements apportés par Laurent Colombant, Business Development Manager Solutions Fraude, SAS South West Europe.