L’escape game, un défi pour libérer l’innovation

4 avril 2019

Quel rapport entre faire déguster à des quidams des smoothies préparés à partir de fruits « moches » et faire participer les visiteurs d’un salon à un escape game ? Ce sont deux applications concrètes du marketing expérientiel destinées à redéfinir la portée de l'engagement entre une marque et son public et redéfinir ce qui est possible avec une participation active. L’exemple des smoothies d’ingrédients rejetés par les supermarchés est une opération menée par le magazine The Economist pour provoquer une réflexion auprès du public et l’amener à réévaluer les éléments qui ont de la valeur pour lui. Les escape rooms sont un des projets menés par Janny Morsink, spécialiste de l’organisation de projets créatifs & évènementiels chez SAS, car des escape rooms de data science sont désormais créés pour les évènements SAS mais aussi spécifiquement pour certains clients.