Sécurité : les comportements suspects à la merci des big data et du deep learning

Le contexte sécuritaire post-2015 en France incite les industriels à innover en matière de lutte contre le terrorisme. Les nouvelles technologies font ainsi partie des outils privilégiés pour repérer des comportements suspects dans les transports en commun. La vidéosurveillance, en particulier, bénéficie des dernières avancées de l’apprentissage profond (deep learning), tandis que les big data permettent une détection encore plus précoce.

Il existe plusieurs moyens de détecter automatiquement des comportements suspects de voyageurs grâce aux nouvelles technologies. Avec les big data, d’abord, il est possible d’interroger les traces numériques laissées par un passager et d’en déduire un risque éventuel. Par exemple, un individu restant plus longtemps à un comptoir de sécurité qu’il emprunte systématiquement paraîtra plus douteux qu’un autre. La mise en œuvre d’un tel dispositif de protection pourrait s’accélérer avec la généralisation du mécanisme de partage des données passagers (PNR) actuellement en discussion au sein de l’Union européenne.

Les industriels réfléchissant à des innovations en matière de prévention contre d’éventuels actes de terrorisme dans les gares ou les aéroports se sont également penchés sur la vidéosurveillance. Ainsi, Thales a élaboré un système permettant de suivre automatiquement une personne de caméra en caméra, de repérer les personnes circulant à contre-courant d’une foule ou encore de déceler des objets abandonnés. Mieux, la start-up française Spikenet a mis au point un outil de reconnaissance faciale reposant sur le deep learning, capable de traiter en temps réel des images de faible résolution, comme celles issues des caméras que l’on trouve majoritairement dans l’espace public.

Avec tous ces nouveaux moyens technologiques, les opérateurs humains disposent d’informations pertinentes pour prendre de meilleures décisions s’agissant de la sûreté des voyageurs.

 

Lire l’article

 

En complément :

Une tribune sur l’apport des big data à la défense,

un article sur des caméras collaboratives pour sécuriser les bâtiments,

et un autre sur une expérimentation de la SNCF pour détecter automatiquement les gestes suspects.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Évolution des menaces de sécurité – Comment l’analytique peut contribuer à la lutte contre le terrorisme ? »

et

« Big data et objets connectés : peut-on faire converger sécurité et liberté ? ».