Présidentielle américaine : un algorithme au centre des attentions

Connu notamment pour avoir été le premier à prévoir une victoire de Barack Obama sur Hillary Clinton à la primaire démocrate de 2007, le statisticien Nate Silver est devenu une personnalité influente outre-Atlantique. Cet oracle des temps modernes est l’auteur d’un algorithme prédictif  qui prouve la pertinence de l’analytique en politique !

Comment prédire les résultats d’une élection ? Pour Nate Silver, la solution se trouve dans l’analytique ! Le fondateur du blog « FiveThirtyEight » estime que les observateurs politiques manquent de vision d’ensemble pour analyser les tendances de l’opinion, ce qui les conduit à des prévisions erronées. De même, les médias accordent trop d’importance aux sondages, pas assez représentatifs et précis. Le statisticien se fait le défenseur du « data journalisme », une discipline qui s’appuie sur les big data et l’analyse prédictive pour donner un nouveau souffle à la profession. L’algorithme qu’il a mis au point l’a aidé à anticiper les résultats de la présidentielle américaine avec justesse dans 49 États en 2008, et dans les 50 en 2012.

 

La construction d’un algorithme

 

Quel est le secret de cet algorithme ? La formule informatique de Nate Silver réalise une moyenne des sondages pré-électoraux en leur donnant un coefficient de fiabilité basé sur leur exactitude passée, mais aussi leur méthodologie. Elle agrège à cette moyenne des données variées, comme le nombre de soutiens des syndicats et des lobbies pour chaque candidat, les fonds levés, leur popularité, celle des mesures annoncées… Un programme simule ensuite 10 000 élections, ce qui permet à l’expert d’estimer avec précision le taux de chance de victoire de chaque politicien. Grâce à son algorithme, Nate Silver est devenu un personnage très influent sur la scène politique et médiatique, et son blog, racheté par le New York Times puis une chaîne de sport, un indicateur incontournable.

Le statisticien n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. Ce passionné de baseball est le créateur du système « Pecota », un algorithme prédictif devenu une référence dans les ligues majeures de ce sport. Mais la statistique n’est pas infaillible. Sur la scène politique, les plus récentes prédictions de Nate Silver ont été montrées du doigt pour ne pas avoir anticipé la percée de Donald Trump dans le camp républicain. Le statisticien a expliqué que ce cas d’une candidature farfelue qui se renforçait en cours de campagne était une première, et donc imprévisible (le fameux cygne noir cher aux statisticiens). Il a depuis revu sa copie et n’en reste pas moins un expert écouté, ouvrant la voie à un journalisme plus scientifique et analytique.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un autre article sur l’usage des algorithmes de prédiction en politique

et le compte-rendu (en anglais) d’une conférence donnée par Nate Silver.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« L’industrie du divertissement et des médias à l’heure de l’analyse prédictive »

et

« Derrière tout algorithme : un raisonnement humain ».