La voiture connectée, un plus pour la sécurité routière

Le numérique dans les automobiles n’est pas une nouveauté : des applications permettent déjà d’optimiser son temps de trajet ou de diminuer sa consommation de carburant. Mais demain les véhicules seront interconnectés et communiqueront entre eux et avec les infrastructures environnantes via des capteurs et des bornes Wi-Fi. Ces dispositifs d’un nouveau genre qui visent à assister le conducteur et à augmenter la sécurité des usagers de la route sont l’objet de tests grandeur nature.

Il suffirait que 30 % du parc automobile soit équipé de capteurs embarqués pour faire baisser le nombre d’accidents de la route de 20 % à l’horizon 2020, avec en prime une économie de 4,4 milliards d’euros pour les finances publiques. Cette estimation ambitieuse figure dans un récent rapport de l’Institut Montaigne consacré aux changements engendrés par la généralisation des objets connectés. C’est ainsi que de nombreuses applications sont imaginées en ce qui concerne les véhicules et la sécurité routière : régulation automatique de la vitesse, contrôles d’alcoolémie, prévention des collisions, etc. Autrement dit une batterie d’outils d’assistance à la conduite destinés à épargner des vies et économiser des deniers. Voilà pour la théorie.

En pratique, la voiture connectée existe déjà. Certaines autos sont en effet équipées de capteurs permettant une conduite autonome dans les embouteillages ou le respect des distances de sécurité sur autoroute. Un premier pas probant vers un renforcement de la sécurisation de la route, complété par des expérimentations menées par des constructeurs automobiles comme Volvo ou Ford, qui ont testé en conditions réelles des dispositifs reliant véhicules et infrastructures avec des moyens de communication sans fil. L’idée de ce qui ressemble à un convoi connecté étant que le véhicule de tête informe ceux qui le suivent du moindre incident afin, par exemple, d’éviter les carambolages. Autrement dit, pour rouler en sécurité, roulons branchés !

Lire l’article

 

En complément :
l’automobile connectée, un marché estimé à 100 milliards de dollars d’ici 2018
et comment la voiture connectée va révolutionner l’assurance

À lire sur Business Analytics Info :
« La voiture de demain carburera aux Big Data »
et « Objet connecté et big data pour une conduite intelligente »