Industrie : pourquoi les manufacturiers devraient plébisciter la maintenance prédictive

Les logiciels de maintenance prédictive pourraient aider les manufacturiers à réduire les coûts et augmenter la productivité de leurs installations. Largement utilisés dans les industries pétrolières, les énergies renouvelables ou l’aérospatial, ces outils ont prouvé leur efficacité en limitant drastiquement le volume de pannes. Un livre blanc du cabinet Roland Berger détaille les raisons pour lesquelles, avec l’analyse prédictive, la maintenance devrait de plus en plus être considérée comme une fonction stratégique plutôt qu’un mal nécessaire.

Diminuer de 5 % les arrêts non programmés et augmenter de plus de 8 % l’efficacité globale des équipements : selon un rapport cité par Roland Berger, les premiers résultats obtenus par les pionniers de la maintenance prédictive dans le secteur manufacturier sont plus qu’encourageants. Un livre blanc publié récemment par le cabinet de conseil en stratégie, en collaboration avec Castrol, rapporte que des solutions existent désormais pour rationaliser l’entretien des installations industrielles en utilisant des données matérielles qui permettent de prédire les prochaines pannes et donc d’intervenir uniquement lorsque cela est nécessaire.

Le plus souvent, aujourd’hui, la surveillance des installations se concentre sur les éléments critiques des systèmes, ce qui limite la possibilité de détecter toute une gamme de défaillances potentielles. D’après Roland Berger, en multipliant les sources de données sur les installations, les logiciels d’analyse prédictive offrent une valeur ajoutée en indiquant aux ingénieurs à la fois l’origine d’une prochaine panne et s’il est urgent ou non d’intervenir.

La généralisation de la maintenance prédictive se heurte cependant à deux principales difficultés, note le cabinet de conseil d’origine allemande. D’une part, les outils doivent encore progresser pour être en mesure de traiter les données de systèmes complexes à la fois hétérogènes, dynamiques et à grande échelle. D’autre part, malgré une adoption réussie dans des domaines en pointe comme les énergies renouvelables ou les industries pétrolières, les acteurs du secteur manufacturier se montrent réticents au changement et peu enclins à des investissements de long terme.

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
un rapport d’Accenture (en anglais) sur l’Internet industriel, avec un chapitre consacré à la maintenance prédictive
et un article sur l’analyse prédictive employée par la SNCF

À lire sur Business Analytics Info :
« La maintenance prédictive des ressources de production »
et « L’industrie se laisse aussi séduire par les Big Analytics »