Open data : vers un meilleur engagement du citoyen

Offrant à tous un accès aux données du service public, l’open data est discret mais toujours présent. Informer sur le fonctionnement des institutions, encourager l’innovation, inciter les citoyens à participer à la vie locale font partie des prérogatives de l’open data en France. Selon une étude américaine, cette initiative a fait évoluer la manière dont les citoyens interagissent avec les élus et s’impliquent dans la vie de leur localité, tout en présentant des opportunités économiques.

L’open data, ce sont l’Etat, des collectivités territoriales et des entités de droit privé ou de droit public poursuivant une mission de service public, qui mettent leurs données à disposition du public sur un site dédié. Une étude réalisée aux Etats-Unis et publiée en 2014 par la société Socrata, révèle que l’open data est en pleine croissance : de plus en plus d’entreprises, de collectivités territoriales et de services de l’Etat mettent des données en libre accès. Ces diverses entités rendent ainsi des comptes aux citoyens concernant le fonctionnement des institutions et leur permettent de découvrir l’envers du décor.

De leur côté, les citoyens peuvent ainsi savoir comment et pourquoi les décisions qui affectent leurs vies sont prises. Ils ont à disposition des éléments concrets pour s’impliquer, pour discuter les politiques locales et par extension, mieux choisir qui représentera le mieux leurs intérêts. Pour améliorer la collaboration entre citoyens et autorités locales, les gouvernements et organisations doivent offrir transparence, ouverture et partage des données, via une technologie facile à utiliser.

Cette volonté de transparence permet de recréer le lien entre les instances gouvernementales et les citoyens, mais elle a aussi un impact économique. Celui-ci peut être direct, par exemple avec la création d’applications ou de nouveaux services ou indirect : selon les données de trafic disponibles, certaines publications peuvent optimiser leurs points de distribution et donc augmenter leurs revenus.

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
un article (en anglais) présentant des exemples d’utilisation de l’open data dans le monde
et un autre sur la situation de l’open data en France

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :
« Les très riches vertus de l’open data »
et « Londres ouvre ses données pour libérer l’innovation »