Londres ouvre ses données pour libérer l’innovation

Améliorer les services de la ville et la qualité de vie des résidents. Le maire de Londres, Boris Johnson, affiche ses ambitions après le lancement de la deuxième phase du plan « London Datastore », qui vise à offrir un libre accès à des données du secteur public. Zoom sur les nouveautés et les objectifs de cette initiative londonienne.

En 2010, Londres ouvrait pour la première fois ses données. Santé, criminalité, emploi, environnement, transports, etc. : les développeurs se sont emparés de cette mine d’informations mise gracieusement à leur disposition pour créer plus de 200 applications, rapporte ComputerWeekly.com. Le projet, dénommé « London Datastore », a pris une nouvelle dimension fin 2014 avec l’ouverture de près de 600 nouveaux jeux de données concernant des sujets aussi divers que les demandes de permis de construire ou les connexions haut débit.

Lors du lancement de la version 2 de ce grand « magasin de données », Boris Johnson, le maire de Londres, a souhaité le meilleur usage possible de ce gisement encyclopédique d’informations. Pour affronter les problèmes des grandes villes comme celle qu’il dirige, l’édile compte sur ceux qu’il qualifie d’esprits brillants. Bien au-delà des développeurs d’applications, ces données intéressent de multiples populations : entreprises, institutions, chercheurs ou simples citoyens, chacun est invité à les utiliser selon ses besoins. En parallèle, la mairie a initié une série de challenges visant à utiliser l’analytique pour résoudre les défis posés aux services municipaux, améliorer la qualité de vie des citoyens et les services de la ville. Pour Peter Madden, directeur de l’ONG Future Cities Catapult, impliquée dans le plan London Datastore, les données ont une influence grandissante sur la façon de conduire les affaires des villes et des entreprises.

Lire l’article (en anglais)

En complément :
un article sur l’ouverture des données publiques en France
et un autre sur l’open data version SNCF

À lire sur Business Analytics Info :
« L’analyse de données : la nouvelle arme pour combattre les gangs à Londres »
et « Comment les big data rendent la ville plus agréable »