Santé : prendre le virage de l’analytique pour éviter le chaos

La conclusion de ce rapport signé Ernst & Young (EY) et consacré aux sciences du vivant est plutôt radicale. Après avoir analysé cinq tendances majeures du secteur, le cabinet de conseil britannique estime que seules les entreprises de santé ayant préparé le déferlement des big data et de son corollaire analytique seront en mesure d’affronter les nouveaux défis et de saisir les opportunités qui placent le patient au centre de leur activité.

Nous sommes en 2015. Comme des millions de personnes, Julie transmet pression sanguine et glycémie via sa montre connectée sur une plate-forme d’analyse spécialisée. Celle-ci lui prédit un risque élevé d’arrêt cardiaque dans les trois mois et planifie d’urgence un rendez-vous chez le cardiologue. Après une série de tests, ce dernier constate la formation d’une plaque dans les artères coronaires de sa patiente et lui prescrit un traitement adapté à ses marqueurs génétiques. En adaptant son mode de vie et son régime alimentaire, Julie a probablement évité le pire.

Cette histoire fictive et néanmoins réaliste concentre tous les ingrédients de la révolution en cours dans le domaine des sciences du vivant. Selon EY, l’avènement de cette nouvelle ère est imminent — deux à cinq ans tout au plus : les technologies permettant le prélèvement, la transmission et le traitement des données personnelles de santé arrivent à maturité ; la médecine personnalisée a fortement progressé avec la génomique ; les outils analytiques sont désormais à la portée de tous ; l’usage du cloud computing et de frameworks comme Hadoop s’accélère. Last but not least, les institutions de santé misent sur la prévention pour réduire les coûts de l’assurance maladie.

Pour mettre en œuvre les projets de développement basés sur l’analytique et atteindre un succès durable, EY propose une démarche qui positionne les data au cœur de l’entreprise et conseille aux organisations de conclure des partenariats avec des experts.

Lire l’article

 

En complément :
un article (en anglais) sur le lancement du centre d’excellence Mobile Sensor Data-to-Knowledge aux États-Unis 

et

le livre blanc du think tank Renaissance numérique pour un modèle de santé préventif grâce aux outils numériques 

 

À lire sur Business Analytics Info :
« L’analyse des données des urgences améliore les chances du patient » 

et

« Les big data dopent l’efficacité des hôpitaux américains »