Un nouveau regard sur la ville grâce aux big data

Les lieux les plus populaires d’une ville sont aussi ceux où convergent les habitants. Une fois énoncée, cette intuition apparaît comme une évidence. Mais comment la démontrer objectivement ? La combinaison des techniques de visualisation et d’analyse de données sur les déplacements urbains, avec l’analyse des réseaux sociaux de recommandations permet de dégager de nouvelles connaissances sur la vie de la ville, qui peuvent se révéler utiles aux gestionnaires d’infrastructures, aux opérateurs de tourisme et aux citoyens eux-mêmes.

Si une seule course en taxi ne nous apprend pas grand-chose sur notre ville, il en est autrement quand on en observe plusieurs milliers à la loupe. Le chercheur californien Bradley Voytek a ainsi eu l’idée d’utiliser des données de localisation issues de l’application mobile Uber, qui met en relation chauffeurs et clients, pour dessiner ces déplacements sur les cartes de grandes villes américaines.

 

Que nous apprennent ces cartes d’un nouveau genre ? D’abord que les habitants de New York ou Washington, par exemple, parcourent plutôt de courtes distances en taxi, en restant le plus souvent dans un même quartier. Mais le plus intéressant est de découvrir les « hubs », les points névralgiques de la ville où vont et viennent le plus les clients. C’est aussi une information cruciale pour les chauffeurs souhaitant optimiser leur activité.

 

Il reste à comprendre pourquoi ces lieux sont les plus populaires de la ville. Là aussi, l’utilisation des données permet une analyse objective de cette question. En combinant la localisation des quartiers très fréquentés obtenue grâce aux données de l’application Uber avec, par exemple, des enregistrements du réseau social de géolocalisation Foursquare et des avis positifs du site de recommandations Yelp, on est en mesure d’expliquer l’attractivité d’un endroit particulier de la ville.

 

Lire l’article

 

En complément :

un article (en anglais) sur l’évolution de nos modes de déplacement impulsée par les données
et un autre sur l’expérience de Séoul

 

A lire sur Business Analytics Info :

« Les données spatiales au service de l’innovation »
et « Transports urbains : sur le trajet des big data ! »