Etes-vous prêt pour l’analytique 3.0 ?

Loin d’être à la traîne en matière d’analyse de grands volumes de données, les entreprises traditionnelles seraient même plutôt des pionnières. Pour elles, les big data suscitent un changement d’échelle – et donc d’outils – mais les décisions à prendre sont les mêmes : Quel produit vendre et à quel prix ? Quel nouveau produit concevoir ? Quel service proposer ?

Les meilleurs spécialistes des big data ne sont peut-être pas ceux que l’on croit ! C’est ce qui ressort de l’étude d’une vingtaine d’entreprises traditionnelles ayant adopté les big data. Des entreprises comme Macy’s (distribution), le groupe Caesar (hôtels, casinos) ou la banque Citigroup exploitaient déjà des outils d’analyses pour prendre leurs décisions. Quels produits vendre à quel moment ? Quel est le meilleur prix ? Comment répondre aux clients qui appellent le service client pour ne pas les perdre ?

 

Les principales différences entre hier et aujourd’hui sont les volumes de données, toujours plus importants, la plus grande rapidité de réaction et le coût des solutions mises en œuvre qui baisse régulièrement. Le point commun entre ces grandes entreprises est qu’elles mélangent les outils traditionnels de la Business Intelligence, alias l’analytique 1.0, avec ceux des big data, l’analytique 2.0, dans un même environnement, donnant ainsi naissance à l’analytique 3.0.

 

Pour ces sociétés, il ne fait aucun doute que les données sont considérées et traitées comme un actif de l’entreprise. Jill Dyché, en charge des Best Practices chez SAS, propose un questionnaire intéressant. Répondez aux 5 questions qu’elle pose et découvrez si votre entreprise est prête pour l’ère de l’analytique 3.0.

 

Lire l’article (en anglais)

 

 

En complément et en anglais :

Une interview de Tom Davenport sur l’analytics 3.0

et un slideshow sur l’évolution de l’analytique,

 

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

« Analytique 3.0 : vers une économie de l’information » 

et « Comment déployer une stratégie analytique ? »