Big data : source de valeur pour les institutions financières

Selon une étude du cabinet PwC, plus de 60% des entreprises pensent que les big data sont une source d’avantage compétitif. L’évolution des attentes de leurs clients, le développement exponentiel des réseaux sociaux, des technologies mobiles et du cloud, combinés à une pression réglementaire de plus en plus forte incitent les institutions financières à repenser leur organisation en capitalisant sur l’analytique.

Selon PricewaterhouseCoopers, gagner aujourd’hui la course de la compétitivité suppose de s’appuyer sur les big data pour améliorer les processus, affiner la vision client, et ainsi identifier de nouvelles opportunités de croissance. Pour y parvenir, les institutions financières doivent investir dans l’analytique, et cela est d’autant plus urgent que le marché a atteint une certaine maturité dans ce domaine : des solutions performantes existent et sont désormais accessibles à moindre coût.

 

Cependant, loin d’être uniquement technologique, ce défi renvoie d’abord et avant tout à des enjeux business et les projets associés impliquent en premier lieu les directions métiers. L’analyse en temps réel de volumes considérables de données structurées et non structurées permet de construire des modèles prédictifs au service d’un marketing plus innovant et d’une gestion des risques plus performante. Il s’agit bel et bien de faire évoluer les processus managériaux et décisionnels afin d’accoucher d’une nouvelle culture organisationnelle.

 

Les institutions financières gagneront alors en compétitivité dans trois domaines essentiels : tout d’abord à travers l’amélioration de l’expérience client, la monétisation de leurs données et l’innovation dans les produits et les services ; ensuite dans leur capacité à améliorer la performance des transactions financières ; enfin, en améliorant leur gestion des risques et la qualité de leur reporting réglementaire. Afin de parvenir à déployer cette nouvelle approche centrée sur la donnée, PwC recommande une méthodologie graduelle et maîtrisée.

 

 

Télécharger le livre blanc (en anglais)

 

 

En complément,

un article (en anglais et sur inscription gratuite) qui explique comment les banques peuvent s’appuyer sur les big data pour mieux répondre aux contraintes réglementaires
et un autre (en anglais) sur l’expérience d’une banque qui mise sur les big data pour lancer son offre de porte-monnaie électronique

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :
« Les banques se lancent dans les offres commerciales personnalisées »
et « Assurance et big data : le duo gagnant ! »