Les big data renforcent la résilience des villes

Améliorer la capacité d’une ville à résister au choc d’une catastrophe naturelle est devenu un enjeu majeur des opérateurs d’infrastructures urbaines et des autorités publiques. Le recours aux big data peut y contribuer à la fois avant, pendant et après la crise. Un professeur de l’université de Stanford en définit les perspectives.

Les catastrophes naturelles affectant les villes, particulièrement celles situées en zones côtières, sont de plus en plus nombreuses et coûteuses non seulement en vies humaines mais également en dégâts matériels. Les anticiper permet de mieux organiser les secours et les réparations. Dans ce cadre, un professeur de l’université de Stanford a mis en relief les différents apports des big data dans l’amélioration de la résilience urbaine durant toutes les phases de la crise.

 

De façon anticipée, les villes doivent veiller à collecter régulièrement des données démographiques et économiques de qualité, mais aussi les informations concernant les infrastructures immobilières, les transports, les approvisionnements en eau, les services publics, les systèmes de communication, etc. En s’appuyant sur les solutions analytiques, les acteurs publics peuvent mieux évaluer l’exposition de la ville à un risque donné et analyser les facteurs de vulnérabilité, en vue de mieux organiser les secours et les réparations.

 

De plus, cette modélisation prédictive peut être associée à une analyse en temps réel rendue possible grâce aux big data et au « crowdsourcing », à travers notamment l’exploitation des données publiées sur les réseaux sociaux. Ceci permet de mieux évaluer la gravité des dégâts afin d’optimiser la gestion des secours. Enfin, à l’issue d’une crise, les enseignements que les acteurs ont pu en retirer peuvent être intégrés dans le système décisionnel de façon à mieux anticiper et gérer les impacts d’une éventuelle prochaine catastrophe.

 

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
deux articles (en anglais) sur les big data et les villes « intelligentes »
et sur les big data et l’aide humanitaire d’urgence

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr  :
« Les données au service des politiques locales »

et « Valoriser les données des entreprises publiques et des collectivités locales »