Banques de détail : les nouveaux ressorts de la performance

Après avoir intégré des stratégies commerciales et marketing multicanales, les banques de détail peuvent aujourd’hui s’appuyer sur les solutions analytiques afin de mieux exploiter les masses considérables de données dont elles disposent. A la clé, des possibilités d’identifier de nouvelles opportunités commerciales et d’optimiser la gestion des risques.

Les données sont au cœur de l’activité bancaire. Profils des clients, facteurs de risques, comportements des clients viennent alimenter d’énormes bases de données qui servent au calcul de segmentation, de scores et d’indicateurs variés. En ajoutant aux outils analytiques traditionnels une puissance de traitement inégalée et surtout une dimension prédictive, les big data sont une réelle opportunité pour les banques de réseau, à condition de les positionner comme un véritable projet d’entreprise, structurant et transversal.

 

La conception initiale, la définition des objectifs métiers et de ROI, la qualité des échanges entre la direction informatique et les directions métiers, ainsi que la conduite du changement pour faire adhérer les agences du réseau aux nouveaux processus sont autant de conditions de réussite. Cela va sans oublier l’acquisition des compétences nécessaires à ce type de projet.

 

Les banques de détail y gagneront en performance, à la fois en termes de compétitivité et de sécurité. En améliorant leur connaissance client, elles seront en mesure de mettre en place des stratégies commerciales personnalisées pour leurs produits et leurs services. De même, l’analyse de volumes considérables de données issues des interactions entre les clients et les différents canaux de contacts, contribuera à optimiser la gestion des risques liés à l’octroi de crédits et à améliorer la détection des fraudes.

 

Autant de bénéfices qui peuvent s’avérer de taille pour un secteur en pleine mutation !

 

 

Lire l’article

 

En complément,

les avis (en anglais) de trois experts sur les apports des big data au secteur bancaire
et un article (en anglais) sur les big data et la lutte contre la fraude bancaire

 

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :

« L’analytique : une mine d’or encore insuffisamment exploitée par les banques »
et « Les clients des banques souhaitent être impliqués dans la lutte contre la fraude »