Les compagnies d’assurance renforcent leur culture analytique

Leur pratique de l’analyse de données est suffisamment mature pour amener les compagnies d’assurance à structurer cette activité et à l’inscrire de façon pérenne dans leur organigramme. Cette évolution suppose une approche structurée ainsi que la mise en place d’objectifs et d’indicateurs précis.

Les compagnies d’assurance pratiquent l’analyse de données depuis longtemps. Toutefois, la constitution d’équipes dédiées et l’arrivée de « data scientists » les conduisent à repenser leur stratégie dans le domaine analytique et à redéfinir la place de cette entité dans l’organigramme.

On observe deux approches organisationnelles distinctes. D’une part, les compagnies peuvent acquérir des équipes entières et leurs compétences ou compléter leurs effectifs avec des consultants externes. Cette approche, qui suppose généralement des projets de transformation, présente des aspects positifs – disposer rapidement d’une entité opérationnelle – mais aussi négatifs – elle revient cher ! D’autre part, certaines compagnies constituent progressivement elles-mêmes en interne des équipes spécialisées.

Quelle que soit l’approche choisie, la compagnie d’assurance doit fixer à son équipe analytique des objectifs clairs, en phase avec sa stratégie. L’équipe devra inclure toutes les compétences nécessaires et disposer de processus ainsi que d’indicateurs afin de mesurer l’impact de ses réalisations. Enfin, pour réussir, la compagnie devra être capable de faire évoluer sa culture et elle devra vérifier que les travaux de l’équipe analytique répondent bien aux attentes des utilisateurs dans la compagnie.

 

Lire l’article (en anglais)

 

 

En complément :

Un article sur l’intégration de l’analytique dans la culture de l’entreprise

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

« Big data : gagner en efficacité avec une organisation dédiée »

et

« Au Crédit Mutuel, les Big Data donnent de l’autonomie aux directions métiers »