Plan de soutien gouvernemental à la filière française des big data

Dans le cadre du Plan d’investissement d’avenir présenté par le Premier Ministre le 9 juillet dernier et qui est doté d’une enveloppe budgétaire de 12 milliards d’euros pour les dix prochaines années, Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux petites et moyennes entreprises, à l’innovation et à l’économie numérique, a annoncé 5 mesures de soutien à la filière française des big data. Au programme : formations, soutien à l’innovation, grands projets big data et open data, et stimulation de l’écosystème.

Dévoilé le 9 juillet dernier par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, le Plan d’investissement d’avenir réaffirme les ambitions du gouvernement dans les secteurs de l’environnement et du numérique. Doté d’une enveloppe d’environ 12 milliards d’€ sur 10 ans, ce Plan s’articule autour de 4 grands  domaines : le numérique, la transition énergétique, la santé et les grandes infrastructures de transport. Il inclut des projets déjà engagés comme le déploiement d’une infrastructure nationale Très Haut Débit, ou l’extension  du dispositif Crédit d’Impôt Recherche aux PME et aux dépenses d’innovation. Parallèlement, la Loi de finance 2014 devrait inclure un nouveau dispositif incitant les entreprises à investir directement dans des jeunes PME innovantes.

Cette annonce a été réalisée après qu’en début d’année, le gouvernement a dévoilé ses 18 mesures pour dynamiser le secteur du numérique en France. Celles-ci prévoient notamment la formation au numérique de 200 000 enseignants, la création de « quartiers numériques », le soutien aux filières de santé numérique, ou encore l’ouverture des données publiques.

Plus récemment, Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux petites et moyennes entreprises, à l’innovation et à l’économie numérique a officialisé 5 mesures destinées à soutenir la filière big data en France : formation (initiale et continue) des data scientists ; soutien aux start-up innovantes via la fourniture par un Centre de ressources spécialisé d’un kit technologique favorisant leur croissance ; renforcement de la chaîne de financement de l’innovation via la création de fonds d’amorçage et le développement du fonds « Ambition numérique » ; soutien de grands projets big data (principalement dans les secteurs des transports et de la santé) liés à des projets d’open data ; et stimulation de l’écosystème big data, via un réseau social dédié aux big data en France et via le développement de synergies en Europe. Pour construire ce plan, Fleur Pellerin s’est notamment appuyée sur les recommandations émises par l’AFDEL (Association Française des Éditeurs de Logiciels et Solutions Internet) et par les entreprises françaises installées dans la Silicon Valley qu’elle a rencontrées courant juin.

Fleur Pellerin souhaite positionner dès aujourd’hui la France à l’avant-garde de l’écosystème des big data, en capitalisant sur un système universitaire étendu et reconnu à l’échelle mondiale, un secteur dynamique de la recherche et un maillage d’entrepreneurs innovants et de capitaux-risqueurs.

 

Lire l’article

 

En complément :

la vision de l’innovation de Fleur Pellerin et des détails sur le dispositif « Quartiers numériques ».

 

« L’analytique au cœur des nouveaux modèles d’innovation » et « Avec les big data, l’analytique fait sa révolution industrielle »