Les services urbains de Nice innovent grâce aux big data

Aujourd’hui, de nombreuses données peuvent être collectées par des systèmes de capteurs. Ces informations contribuent à des prises de décision et à des interventions très ajustées. C’est ce principe qu’expérimente en ce moment la ville de Nice. Afin d’améliorer plusieurs services de la ville, la municipalité s’essaye à la connexion de différents objets urbains sur une artère centrale. A la clé, le stationnement, l’éclairage public et la propreté urbaine gagnent en efficacité.

La municipalité de Nice vient d’installer, dans le cadre d’un projet expérimental, 200 capteurs sur une artère principale afin de mieux suivre en temps réel les besoins en services dans l’espace urbain. Parmi les objets connectés figurent les containers de verre et de papier (les capteurs indiquent leur niveau de remplissage), les réverbères pour évaluer la luminosité et la pollution, ou les trottoirs pour identifier les places de stationnement libres. De plus, des caméras IP permettent de connaître en temps réel le taux d’occupation des zones de livraison.
Le projet est en phase de test mais donne déjà des résultats probants. Par exemple, les capteurs sur les réverbères permettent d’ajuster l’éclairage en temps réel, ce qui génère des économies d’électricité de 30%. Les tournées de camions-bennes sont adaptées en fonction des containers à vider, évitant des arrêts inutiles. Les améliorations bénéficient aussi à l’utilisateur de l’espace urbain. Ainsi, grâce à une application mobile, les conducteurs peuvent repérer les places de stationnement libres.
Ce premier boulevard connecté à Nice confirme l’intérêt de connecter les objets urbains. En triant et en analysant les données collectées sur une plate-forme unifiée gérée par la ville, les applications sont utiles à la fois à la municipalité et aux citoyens. Economies, prise de décision ajustée au terrain, espace public plus facile à utiliser et plus propre : les applications s’annoncent illimitées (1% seulement des objets de notre quotidien étant connectés à Internet). Après un an de test, Nice décidera dans quelle mesure déployer le projet à toute la ville.

Lire l’article

En complément, de plus amples informations sur le projet de boulevard connecté à Nice sur le site de la ville et un article sur différents exemples pratiques d’objets connectés

A lire sur Business Analytics Info : « La voiture de demain carburera aux big data »  et « Une app Androïd pour améliorer les prévisions météo »