Données personnelles: une mine d’or pour l’économie numérique

Les Big Data générées sur le Web par les consommateurs ouvrent des opportunités de croissance formidables pour l’économie numérique. Données à caractère privé, elles s’accompagnent toutefois de risques majeurs si elles sont mal gérées ou, pire, mal sécurisées. Il importe de les manipuler avec précaution pour en tirer le meilleur parti. Tour d’horizon de plusieurs bonnes pratiques.

Sachant qu’une brèche de sécurité sur les Big Data personnelles récoltées auprès des internautes peut coûter plusieurs milliards de dollars, mieux vaut maîtriser la façon de les collecter et de les traiter. L’enjeu est de taille : l’économie numérique pourrait peser 4,2 milliards de dollars en 2016 dans les pays développés du G20. Une projection qui motive à bien gérer les Big Data du Web pour ne pas rater le train des opportunités qu’elles offrent.

 

En effet, les Big Data fournies par les internautes détiennent un énorme potentiel de croissance. Elles permettent de rationaliser les processus opérationnels et ce faisant de générer des économies substantielles. Elles aident aussi à mieux comprendre une cible et à adapter une offre en fonction de ses attentes et de ses comportements. Enfin, ces Big Data permettent d’inventer de nouveaux modèles économiques, à l’exemple de produits d’assurance sur mesure.

 

Pour éviter toute déconvenue, il faut préserver la confiance des internautes quant à la façon dont leurs données personnelles sont utilisées. Tout commence dans la collecte : l’entreprise a tout intérêt à jouer la transparence, dans un réel échange avec sa cible. BT l’a bien compris pour l’utilisation des cookies de tracking. Les cookies nécessaires à l’utilisation de ses services en ligne sont clairement distingués de ceux voués à un tracking comportemental. L’internaute est libre de décocher ces derniers.

 

De plus, les entreprises du Web doivent dialoguer avec le législateur. En jeu : l’aider à comprendre les Big Data pour produire une réglementation qui favorise leur utilisation maîtrisée. Dernière bonne pratique : l’entreprise doit impliquer toute sa direction dans l’utilisation des Big Data issues du Web. En effet, cet actif de valeur stratégique mérite des décisions transversales impliquant tout le management.

 

Lire l’article (en anglais)

En complément un article en anglais sur les enjeux de la collecte de données personnelles en ligne et un article en anglais sur la richesse économique des Big Data pour l’entreprise

Sur Business-analytics-Info.fr: « Big Data: penser le juridique dès le début du projet«  et « Gouvernance des Big Data: comment bien démarrer? »