Sciences sociales : représentation graphique et analyse des réseaux sociaux

L’avènement des médias numériques offre au domaine des sciences sociales des réservoirs d’informations colossaux. L’analyse des « traces numériques » présente un intérêt capital pour les métiers du marketing, du contrôle et de la surveillance, de la recherche toutes spécialités confondues ou de l’innovation technologique. Cependant, les chercheurs n’ont pas été préparés à traiter de telles masses de données, et surtout en si peu de temps. Ils doivent donc apprendre à les extraire, les nettoyer, les indexer et les préparer à une analyse plus poussée.

Des techniques combinant des approches macro et micro – c’est-à-dire qui intègrent à la fois des tendances globales et l’identification de représentativités – sont à l’étude. Ainsi, Tommaso Venturini publie sur le site du Medialab de Sciences-Po une étude sur la mise en œuvre de méthodes quali-quantitatives. Pour lui, l’analyse de phénomènes sociaux globaux repose sur de multiples et complexes interactions locales. La disponibilité croissante d’outils facilite la visualisation et la manipulation de graphes et de cartes en temps réel pour mieux comprendre certains événements comme, par exemple, l’impact des campagnes de vaccinations contre le virus H1N1.

Ainsi, la représentation graphique de proximités et de frontières au sein de groupes sociaux offre de nouvelles possibilités d’analyse. Désormais, un réseau et ses interactions peuvent être observés dans leur intégralité, et non plus partiellement. Cependant, l’aspect dynamique et évolutif des données dans le temps limite les possibilités de narration, et donc de modélisation.

La transformation de traces numériques en données exploitables sociologiquement, commercialement ou techniquement reste un défi. Mais, par-delà la description de groupes sociaux, les analystes disposent désormais de possibilités de visualisations spatiales. Les évolutions actuelles vers un langage graphique d’analyse de réseaux constituent une première étape encourageante.

Lire l’article

En complément : L’offre de SAS en matière de visualisation et un article  offrant des exemples d’utilisation des techniques de visualisation dans le domaine des sciences sociales.

A lire sur Business-Analytics-Info.fr : « Démocratisation des nouvelles technologies analytiques » et « Business model : innover pour bouleverser un ordre établi ».