L’industrie se laisse aussi séduire par les Big Analytics

Comme toutes les entreprises du globe, celles du secteur de l’industrie disposent de multiples sources d’information qui restent pour la plupart encore sous-exploitées. Avec l’arrivée à maturité des technologies d’analyse et de traitement des Big Data, elles bénéficient aujourd’hui des moyens pour répondre à des problématiques naguère jugées trop complexes.

Selon IDC, le marché des services et des technologies liés au traitement et à l’analyse des Big Data devrait afficher d’ici à 2015 un taux de croissance sept fois supérieur à celui des technologies de l’information en général, pour atteindre près de 19 milliards de dollars, soit un peu plus que le marché mondial du CRM !

Pourtant, certaines entreprises continuent de ne considérer les Big Data que sous l’angle des seuls volumes et oublient les trois autres « V » de la définition de Gartner : la variété, la vitesse et la valeur. Non seulement, on ne peut réduire la définition des Big Data aux seuls volumes, mais de plus, selon l’auteur de cet article, la question des volumes n’est certainement pas la plus essentielle. Certaines entreprises industrielles prouvant aujourd’hui qu’il est possible de tirer une valeur des croisements réalisés entre des données issues de sources multiples et un avantage concurrentiel de la rapidité avec laquelle les analyses sont réalisées.

Depuis l’optimisation des promotions jusqu’à la modélisation des campagnes marketing, et de l’analyse de sentiments ou de la notoriété à la gestion de la chaîne d’approvisionnement, ces entreprises innovent en matière d’analytique et au final, réussissent à vendre plus et mieux. Au-delà des problématiques marketing qui sont les plus emblématiques de l’analytique d’entreprise, la supply chain est aujourd’hui l’objet de nombreuses initiatives, depuis l’optimisation logistique jusqu’à la gestion des performances des équipements industriels.

Lire l’article (en anglais)

En complément : les challenges auxquels sont confrontées les entreprises en matière de gestion de la chaîne logistique (une enquête de SAS et IW Custom Research) et un article sur l’utilisation de l’analytique pour améliorer les opérations de la supply chain tout en respectant mieux l’environnement.

A lire sur Business-Analytics-Info.fr : « Supply Chain : Avec l’analytique, la gestion des chaînes d’approvisionnement passe la vitesse supérieure »et « La maintenance prédictive des ressources de production ».