Santé : aide au diagnostic et à la prise de décision

A l’instar de l’ensemble des secteurs d’activité, les entreprises du secteur de la santé disposent d’importants volumes de données qui restent aujourd’hui sous-exploités. Et ces volumes ne cessent de croître : les appareils médicaux étant le plus souvent numériques et reliés à un réseau. Face à ce déferlement de données, les praticiens sont confrontés à des prises de décision caractérisées par une complexité inédite. Ainsi, les systèmes d’aide au diagnostic forment l’avenir de ce secteur. Le point en trois articles.

A mesure que se modernise l’appareillage médical, les données collectées sur un patient se multiplient. Parallèlement, avec les progrès scientifiques, l’arsenal thérapeutique s’amplifie. Mais, cette double richesse reste encore sous-exploitée aujourd’hui : le médecin ne dispose pas encore de système permettant d’analyser cette masse de données et doit simultanément adapter ses connaissances thérapeutiques à la situation spécifique du patient.

Aujourd’hui, les technologies d’analyse des Big Data entrent graduellement dans le secteur de la santé, principalement dans les domaines de l’aide au diagnostic et de la prise de décision. Les métiers qui en profitent sont les urgences médicales et les spécialistes des traitements lourds (cancer par exemple). De son côté, la recherche médicale y trouve également une source de progrès : l’analyse de données et la simulation améliorant et accélérant considérablement l’évaluation de l’efficacité des nouveaux traitements.

Ce dossier du Cercle Les Echos, composé de trois articles, se propose de faire le point sur les dernières avancées dans ce domaine. Il explique dans quelle mesure les technologies d’analyse des Big Data vont bénéficier au secteur de la santé, tant en termes de recherche et d’élaboration de nouveaux traitements, que de pratiques quotidiennes des médecins ou des hôpitaux.

Lire le premier article sur l’amélioration des parcours de soin des patients.

Lire le second article consacré aux défis liés à la construction d’infrastructures dédiées spécifiquement à l’analyse des volumes croissants de données médicales, ainsi qu’à leur gouvernance.

Lire le troisième article qui s’attache à décrypter les enjeux liés à la validité scientifique des résultats obtenus grâce à l’analyse de données et à l’éthique médicale, et à l’importance de la préservation d’une dimension humaine dans un secteur où l’automatisation ne peut répondre à toutes les problématique.

En complément : un article de « cooperatique.com » sur les Big Data et le secteur de la santé et un exemple de plate-forme de collecte de données à partir du téléphone mobile des patients américains.

A lire sur Business-Analytics-Info.fr : « A votre santé ! », « L’analytique au service de la santé » et « La modélisation prédictive contre la fraude à l’assurance-santé » .