Humaniser les Big Data

L’émergence soudaine des techniques de traitement des Big Data dans l’entreprise ont un corollaire essentiel que les DRH doivent prendre en charge urgemment : le recrutement de spécialistes de l’analyse. Cette nouvelle réalité touche tous les secteurs d’activité mais peut-être un peu plus les institutions financières.

Selon les résultats d’une enquête menée par Accenture et SAS, auprès de 258 professionnels issus d’un large éventail de secteurs, trois quarts des entreprises – tous secteurs confondus  – prévoiraient d’accroître leurs investissements dans l’analytique cette année. Il apparait également que les banques seraient les plus enclines à prendre cette direction.

Mais lorsque l’on parle d’investissements dans l’analytique, on oublie souvent de penser recrutement. Pourtant, au-delà des problématiques techniques, d’infrastructure et d’applications logicielles, l’instauration d’une culture analytique dans l’entreprise passe avant tout par les hommes. Cet article expose quatre principes simples qui aideront les banques à valoriser les compétences internes existantes et à recruter des perles rares : placer l’humain avant la technologie, ne pas se restreindre aux compétences techniques, investir dans la formation et faire appel à la créativité pour lancer des campagnes de recrutement.

Lire l’article (en anglais)