Des dangers de l’extrapolation

Dans son dernier livre, Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie 2002 pour ses travaux fondateurs sur la théorie des perspectives, à la base de la finance comportementale,  met en relief les différences entre deux approches de la prévision : la vue interne et la vue externe.

Extrait du livre « Thinking, Fast and Slow, » de Daniel Kahneman, aujourd’hui Professeur à l’Université de Princeton, qui se base sur une expérience personnelle – la création d’un cursus sur la prise de décision dans les Universités Israéliennes – pour décrypter les avantages et les inconvénients du calcul de prévisions, et les dangers de l’extrapolation.

Selon son expérience, il convient avant tout de se baser sur une vue externe, c’est-à-dire collective plutôt qu’individuelle, pour élaborer avec précision des prévisions.

Lire l’article (en anglais)