L’industrie française s’engage pour l’Intelligence Artificielle

L’industrie est un des secteurs qui s’est le plus vite emparé des possibilités offertes par l’analyse de données et l’intelligence artificielle, dans le cadre de sa transformation vers l’industrie 4.0. Cette transformation s’accélère pour huit grands industriels français de dimension internationale. Air Liquide, Dassault Aviation, EDF, Renault, Safran, Thales, Total et Valeo viennent en juin dernier d’annoncer la signature d’un manifeste pour l’Intelligence Artificielle dans l’industrie.

Retour sur le plan de la France en faveur de l’IA

Cette démarche des grands de l’industrie est soutenue par le Ministère de l’Economie et des Finances, et suit les déclarations du gouvernement français en faveur de l’IA. En mars 2017 le gouvernement lançait la stratégie France IA (le plan national de recherche en intelligence artificielle), puis en mars 2018 dévoilait le rapport Villani et la stratégie pour faire de la France un pays leader dans l’IA (AI for humanity).

Première étape pour préparer la stratégie commune à laquelle s’engagent les industriels dans leur manifeste : réaliser une étude conjointe avant septembre 2019. Les résultats de cette analyse seront partagés avec les ministères et l’écosystème français de l’intelligence artificielle. Un plan d’action collectif sera déterminé d’ici fin 2019 auquel seront invités à participer les acteurs publics et privés pour le soutien de la croissance et de la création d’emplois dans l’industrie. Les grands de l’industrie adopteront les principes de l’open innovation pour partager avec le milieu de la recherche et l’ensemble des parties prenantes. Leur priorité : garantir la souveraineté économique et la souveraineté nationale dans le domaine de l’IA.

Priorités technologiques de l’industrie

La croissance de l’industrie passera par l’innovation et la consolidation du leadership des huits grands industriels sur leurs marchés respectifs. Il s’engagent à coopérer sur les enjeux liés à l’intelligence artificielle et en particulier au big data où leur alliance permet de bénéficier rapidement de la taille critique.

Leur coopération dans l’IA s’articulera autour de trois valeurs clés : la confiance, l’expliquabilité et la certification de l’intelligence artificielle (Trusted, explainable and certifiable AI). Ils s’engagent également à collaborer autour des systèmes embarqués qui seront critiques pour les véhicules autonomes, de l’IA pour le design, de la simulation, du développement, du test et de la logistique, de la maintenance prédictive dans l’industrie 4.0, de la haute performance, la fiabilité, la robustesse et de façon large l’IA dans les systèmes critiques.

Lire l’article

En complément, rappel sur le plan France IA et le rapport Villani « AI for humanity ».