Recrutement dans l’IA et la data : les métiers plus spécialisés ont le vent en poupe

Les métiers de l’intelligence artificielle sont très recherchés dans la Silicon Valley mais aussi partout dans le monde, avec un salaire moyen pour un ingénieur en machine learning de 142,858 Dollars par an. Mais une étude réalisée par le site de recrutement Indeed nous indique que la croissance du volume d’annonces emplois pour ces métiers de l’IA est en baisse, un indicateur de la demande.

Le volume d’annonces emplois dans l’IA entre mai 2016 et mai 2017 avait en effet cru de 136,2%, contre 57,9% l’année suivante puis finalement 29,1% de croissance entre mai 2018 et mai 2019. La baisse de volume des recherches pour les annonces d’emploi dans l’IA pourrait également indiqué qu’il y a plus de postes ouverts que de personnel qualifié pour les occuper.

  

Une pénurie de compétences pour certains métiers de l’IA et l’essor de métiers plus spécialisés

On observe ainsi que le volume d’annonces concernant des data scientists, un métier essentiel pour exploiter le plein potentiel des données, a augmenté de 31% entre 2017 et 2018, alors que sur la même période les recherches de candidats pour ce type de postes n’avaient augmenté que de 14%. Beaucoup des métiers listés en 2019 sur Indeed, incluant la compétence IA, n’étaient pas en 2018 dans le top 10 des métiers les plus demandés dans l’Intelligence Artificielle, comme ingénieur en deep learning, qui apparait en seconde place du classement cette année.

Les métiers demandés en 2019 semblent se spécialiser par rapport aux métiers demandés en 2018, les entreprises ne cherchant plus des profils de candidats généralistes mais des spécialistes, du junior au senior, afin de constituer des équipes internes. Une spécialisation qui touche particulièrement les métiers de la data avec l’émergence des fonctions de senior data scientist et lead data scientist.

 

NY et San Francisco, les deux mégapoles de l’IA

En 2019, New York concentre 9,72% des annonces d’emplois liés à l’intelligence artificielle, face à San Francisco avec 9,20% des annonces. La demande newyorkaise pour les métiers de l’IA s’explique par la variété des industries présentent dans la région, des services financiers au monde de l’édition, ainsi que la présence des bureaux de géants de la tech originaires de la côte ouest, comme Amazon, Facebook, Google, et de nombreuses startups comme AlphaSense, Clarifai, Persado, et x.ai.

Lire l’article