A quels secteurs profite l’analytique des big data ?

Voilà déjà plusieurs années que les big data ont ouvert un nouveau champ d’exploration pour l’analytique. Désormais plus abordables et plus faciles à mettre en œuvre, ces technologies sont sur le point de révolutionner l’ensemble des secteurs.

Distribution, médias, hôtellerie, énergie, enseignement, secteur public… il n’est plus un domaine qui se passe d’outils analytiques… Et pour cause, l’information est partout et les applications se multiplient. Qu’il s’agisse de gagner en précision, en efficacité, de mieux comprendre sa clientèle ou de réduire ses coûts, l’analytique exploitant les big data s’imposent comme la réponse aux enjeux stratégiques et métiers de toutes les entreprises.

Objectif : améliorer sa performance avec tous les leviers possibles

Dans le sport par exemple, au cours des matchs de football de première ligue, des caméras installées tout autour du stade traquent désormais les mouvements de chaque joueur. Avec l’aide d’un logiciel de reconnaissance de modèles, ce sont plus de 25 données qui sont générées par chacun des footballeurs, chaque seconde. De quoi travailler plus précisément les performances de chacun durant les entraînement ! Idem dans le secteur de l’éducation où les données collectées permettent d’améliorer les stratégies d’enseignement et de gagner en efficacité. Enfin, dans le secteur public comme dans les transports, les big data sont souvent employées pour rationaliser les services et optimiser par exemple la planification des itinéraires.

L’industrie du divertissement et des médias, comme le secteur de la distribution, ne sont pas en reste. Un Spotify s’appuie par exemple sur les big data pour collecter de l’information auprès de millions d’utilisateurs dans le monde afin d’adresser à chacun d’entre eux des recommandations musicales personnalisées. Un principe adopté par la plupart des acteurs de la vente en ligne, qui collectent les données pour améliorer la connaissance qu’ils ont de leur clients et apporter un conseil individualisé.

Enfin, repérer des tendances dans les data peut aussi permettre de mettre en exergue les exceptions comme c’est le cas dans la finance où les analytiques peuvent servir à déceler des pratiques illégales sur les marchés.

Lire l’article

En complément : une tribune d’Albert Meige, fondateur du cabinet Presans, Trois Étapes Pour Devenir Une Entreprise Data Driven.