Il en va de l’intelligence artificielle comme des relations amoureuses

Qui redoute l’engagement devrait éviter les projets d’intelligence artificielle. Un conseil adressé par Deepak Agarwal, vice-président de l’IA chez LinkedIn, qui n’hésite pas à comparer l’investissement dans ces technologies à celui qu’implique une relation amoureuse.

On ne s’engage pas dans un projet d’IA à la légère. Pour Deepak Agarwal, cette démarche s’inscrit dans un travail au long cours et réclame persévérance, planification et patience, autant d’exigences communément réputées pour faire le succès des unions solides. Mais la comparaison ne s’arrête pas là puisque, comme le rappelle le vice-président, comme dans les relations amoureuses, l’investissement dans l’IA n’apporte aucune garantie de résultat.

 

L’importance du travail préparatoire autour des données dans le succès du projet

 

Deepak Agarwal, à qui l’on doit notamment la pertinence des recommandations d’offres d’emploi sur LinkedIn, note qu’il est fréquent avec les projets de machine learning, de ne pas constater de retour sur investissement avant au moins un an. Il insiste aussi sur l’importance pour les entreprises de mettre à profit cette période pour collecter, nettoyer et étiqueter correctement les données en s’évertuant à trouver les bons algorithmes et l’infrastructure la plus adaptée à leur projet.

Il identifie enfin deux freins majeurs à l’exploitation de l’intelligence artificielle par les entreprises. D’une part, l’insuffisance de données, souvent caractéristique des petites entreprises, empêche de tirer parti de la mise en œuvre d’un algorithme de machine learning. D’autre part, la puissance de calcul nécessaire au traitement des données et l’infrastructure cloud qu’elle suppose peuvent représenter un investissement trop important au regard du profit potentiel. Toutefois, Deepak Agarwal rappelle que pour les entreprises qui ont intégré le machine learning à leurs processus, une modeste amélioration sur une métrique majeure peut se traduire par des gains de l’ordre de centaines de millions de dollars.

Lire l’article

En complement, un article au sujet de la progression des entreprises vers l’industrialisation de l’IA.