L’analytique pour mieux comprendre l’usage des applications vocales

Si les applications vocales se développent, la publication de contenus sur des enceintes connectées reste une prouesse. Pour y parvenir, BBC Good Food mise sur l’analytique afin de cerner les préférences des utilisateurs et leur proposer un contenu adéquat.

Depuis août 2018, BBC Good Food, numéro un de la presse gastronomique au Royaume-Uni, propose une fonction Alexa de recherche vocale permettant par exemple aux utilisateurs de trouver une recette sans se servir de leurs mains. Une performance dans un contexte où, malgré le battage médiatique, les exemples d’applications vocales restent encore rares sur le marché. Toutefois, par rapport aux 90 millions de recherches mensuelles menées sur le site, à ce jour, seules quelques centaines sont réalisées via la fonction Alexa. Un constat qui, pour Hannah Williams, responsable des contenus digitaux chez BBC Good Food, appelle à poursuivre les efforts pour simplifier et rendre plus intuitif ce type d’applications.

 

Des métriques identiques à celles d’un site web

 

Dans la pratique, l’une des principales entraves à l’optimisation des contenus vocaux reste l’usage en constante évolution des enceintes connectées. Aussi, pour mieux appréhender l’utilisation qui est faite de la fonction Alexa, les équipes BBC Good Food ont décidé de s’appuyer sur des données analytiques : taux d’utilisation, de complétion, d’abandon… des métriques similaires à celles observées pour suivre la performance d’un site Internet. Objectif : comprendre ce que les utilisateurs préfèrent et pour quelles raisons. Hannah Williams envisage l’analytique comme un moyen d’améliorer rapidement une solution en se fondant sur l’utilisation réelle qui en est faite et recommande donc aux entreprises de ne pas perdre trop de temps et d’énergie dans sa conception initiale : « lancer un produit rapidement et à moindre coût et investissez dans l’analytique pour apprendre de ce produit le plus rapidement possible ».

Pour l’heure, la solution n’en est qu’à ses prémices ; les équipes se concentrent donc sur l’acquisition de nouveaux utilisateurs et cherchent à identifier ce qui fait la véritable valeur ajoutée de l’outil par rapport au site. Parmi les arbitrages délicats, Hannah Williams cite par exemple le choix des recettes : l’utilisateur préfère-t-il se voir soumettre une liste exhaustive ou pouvoir faire un choix rapide ? A terme, BBC Good Food pourrait également explorer les différentes sources de revenus commerciaux liés à l’utilisation de la solution en exploitant par exemple l’engagement des utilisateurs ou via des contenus premium soumis à un abonnement.

Lire l’article

En complement, un article au sujet de la capacité des objets connectés à améliorer l’expérience client.