L’analytique pour relancer le secteur des matières premières

Le marché des matières premières se trouve à un tournant. Pour stopper l’érosion des marges et retrouver de la croissance, le secteur se doit d’emprunter le chemin des nouvelles technologies. Un rapport du cabinet Oliver Wyman, spécialiste du marché des matières premières, suggère que le sursaut surviendra après un investissement massif dans l’analytique et les big data.

Après des années de croissance et d’insouciance, le marché des matières premières se retrouve confronté à une diminution drastique de ses marges brutes. Le cabinet de conseil Oliver Wyman, spécialisé dans le secteur des matières premières, prévoit ainsi dans une étude récente une nouvelle baisse de 15 % d’ici 2025, loin des records établis en 2015. Pour soutenir leurs marges, les acteurs du secteur ont jusqu’à présent choisi d’augmenter de manière considérable les volumes de transaction, mais cet artifice atteint aujourd’hui ses limites. Pour Oliver Wyman, l’industrie des matières premières doit désormais investir massivement dans l’augmentation de ses capacités analytiques.

 

Repenser les modèles d’exploitation à l’aune des big data

 

Pour faire face à une concurrence effrénée et à un accès plus large aux informations commerciales, les négociants ont tout intérêt à recruter des data scientists afin de tirer des renseignements précieux des tonnes de données générées par leur réseau international de ports, entrepôts et plateformes de stockage. Cela implique de repenser les modèles d’exploitation à l’aune de ces big data et d’expérimenter des programmes pilotes à grande échelle pour mettre au point de nouvelles stratégies commerciales.

L’analyse prédictive, en particulier, fournit aux opérateurs la possibilité de retrouver leur avantage en matière d’information, moyennant des investissements significatifs, souligne le rapport d’Oliver Wyman. Reste à convaincre les dirigeants, jusqu’à présent plutôt adeptes de la réduction des coûts et de l’ouverture de nouveaux marchés, de se doter d’une armée de scientifiques des données pour accroître les profits de l’entreprise.

 

Lire l’article

 

En complément :

un article (en anglais) au sujet de l’adoption de l’analyse prédictive dans la quatrième révolution industrielle

et un autre à propos de la maintenance prédictive mise en œuvre par OVH