SAS Global Forum 2019 : 6 inspirations

Oliver Schabenberger, Executive Vice President, COO et CTO de SAS, résume les grands enseignements du SAS Global Forum (28 avril-1er mai 2019, Dallas, Texas).

Je viens de passer quatre jours inspirants à échanger avec nos clients sur comment ils mettent en pratique l’analytique dans leurs organisations, et sur la variété des cas d’application possibles. De la vision par ordinateur capable d’interpréter les images médicales, aux modèles de traitement du langage naturel qui analysent les enregistrements de la chaîne logistique, les utilisateurs SAS pilotent des projets novateurs en matière d’analytique et d’intelligence artificielle.

En tant que directeur des technologies, j’apprécie l’opportunité que le SAS Global Forum représente pour mettre en valeur les progrès technologiques réalisés chaque année et voir comment ces technologies sont mises en œuvre pour résoudre des problèmes complexes.

Important: je n’écris pas cet article uniquement pour les participants du SAS Global Forum 2019. Il s’adresse aussi à ceux qui n’ont pas pu être présents mais l’auraient souhaité. En fait, je vous encourage à suivre les liens ci-dessous et à parcourir les pages dédiées aux différents échanges, surtout si vous n’étiez pas présent lors de la conférence. Les contenus et idées partagées sont impressionnants, et en grande partie disponibles en ligne pour que vous puissiez les exploiter.

Posters, présentations, vidéos, articles, il nous fallait bien choisir parmi tous les contenus, pour commencer nous avons donc sélectionné certains des meilleurs moments de la conférence d’ouverture. Je prévois d’écrire bientôt un autre article sur les dernières technologies et les développeurs de talent mis en avant lors des sessions « Technology Connection »

1.Tout cela à cause d’une machine à écrire Selectric !

 

Pour ce sujet je me suis replongé dans les archives, et cela en valait vraiment la peine. Lors de son discours d’introduction au SAS Global Forum, Jim Goodnight, CEO de SAS, nous a parlé d’un de ses premiers métiers dans le cadre du programme spatial Apollo. Il a ajouté que l’esprit l’innovation qui souffle actuellement dans l’intelligence artificielle lui rappelait l’époque de l’atterrissage sur la lune. Si vous voulez découvrir cette histoire, un article écrit par Jim Goodnight en 2002 est disponible dans les archives en ligne du New York Times.

 

2. Construire un modèle de détection d’objet basé sur YOLO avec SAS

 

Jim Goodnight a aussi fait la démonstration sur scène d’un petit modèle de détection d’objets basé sur l’algorithme YOLO (You Only Look Once), capable de reconnaitre les participants du SAS Global Forum. Pour en savoir plus, je vous recommande le billet de blog dédié à la technologie de ce projet, basé sur la reconnaissance d’image par intelligence artificielle.

 

3. Un projet de nouvelle génération : Citi Global Trade utilise l’IA pour digitaliser la compliance

 

Trois témoignages clients ont été mis en avant lors de l’ouverture du SAS Global Forum. John Ahearn, Global Head of Trade pour les solutions de trésorerie et de commerce chez Citi, m’a expliqué comment ils utilisent l’IA et le traitement du langage naturel pour transformer le contrôle de conformité des échanges financiers mondiaux. Sur scène, il a déclaré « SAS nous a montré des choses que nous ne pensions pas possibles à réaliser ». Plus de détails sur le projet d’IA de Citi Global Trade dans ce communiqué.

 

4. La technologie peut protéger les enfants en danger

 

Les participants de la conférence inaugurale ont été émus par la vidéo consacrée au comté de New Hanover, en Caroline du Nord, qui utilise l’analytique pour protéger les enfants. Les évaluation de risque réalisées avec SAS donnent aux travailleurs sociaux les bonnes informations pour prendre des décisions plus rapides et plus éclairées afin de préserver la sécurité des enfants.

 

5. Utiliser le machine learning pour améliorer les biopsies des tumeurs

 

La lycéenne américaine Richa Sehgal, fait partie des trois étudiants récompensés lors de la session d’ouverture pour leurs travaux réalisés avec SAS. Voici un billet de blog dédié à son projet pour aider à la lutte contre le cancer.

 

6. GatherIQ

 

La Senior Software Developer Jennifer Sabourin a présenté les ressources éducatives en accès libre que SAS a développé pour les écoliers et collégiens. Parmi ces outils, l’application gratuite GatherIQ, qui présente les objectifs de développement des Nations Unies et montre aux enfants comment ils peuvent avoir un impact positif dans le monde grâce aux données.

Comme je l’ai dit sur scène, le message à retenir n’est pas que les machines sont en train de conquérir le monde. Nous pensons qu’il est plus important de parler de l’analytique, des données et des utilisateur SAS. Notre innovation est axée sur le client et nous avons organisé le SAS Global Forum afin que les utilisateurs puissent partager leurs histoires les uns avec les autres. Nous vous invitons à continuer ces échanges après la conférence: à apprendre, partager, explorer et travailler pour transformer un monde de données en un monde d’intelligence.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous le 4 juin 2019 au SAS Forum France, au Palais des Congrès de Paris.