Révolution IA : tous les secteurs d’activité sont concernés

L’intelligence artificielle a le potentiel de révolutionner notre quotidien. La quasi-totalité des secteurs d’activité sont en effet concernés par cette technologie qui promet, par le biais de l’apprentissage automatique notamment, de nombreuses avancées. Tour d’horizon d’une douzaine de ces secteurs sur la base d’une liste établie par le Forbes Technology Council.

Les secteurs technologiques sont évidemment à la pointe de la révolution entraînée par les progrès actuels de l’intelligence artificielle (IA). Dans le domaine de la cybersécurité, les organisations peuvent s’appuyer sur les capacités de raisonnement complexe des machines pour améliorer leurs dispositifs de sécurité. Dans le développement informatique, l’IA peut être utilisée pour déployer et dimensionner automatiquement et à grande échelle des instances de calcul dans le cloud. L’informatique décisionnelle bénéficie quant à elle de nouveaux outils pour explorer les Big Data et générer des recommandations automatiques.

 

La distribution sera particulièrement transformée par l’IA

 

Le potentiel de l’intelligence artificielle se révèle déjà également dans les industries de la fabrication et de la construction, où elle permet, en automatisant des tâches de réduire les coûts, de limiter drastiquement les erreurs humaines et d’augmenter la qualité. Le développement de la maintenance prédictive constitue un exemple d’application probant. Au niveau de l’aménagement urbain, cette technologie offre un nouveau moyen de comprendre les évolutions à l’œuvre dans les villes en apportant une façon différente de regarder leur développement.

Dans le domaine de la logistique, en expliquant des facteurs et des corrélations complexes et en éliminant les biais, l’IA contribue à améliorer la prédiction et la prise de décision. Le secteur de la distribution apparaît pour sa part comme l’un des principaux bénéficiaires de cette technologie. La réalité augmentée dans la publicité et les catalogues, comme les robots conversationnels (chatbots) destinés aux interactions client, constituent ainsi une partie de l’horizon promis par l’IA. L’industrie de la mode peut également employer l’apprentissage automatique afin d’anticiper les habitudes des consommateurs ou prévoir les futures tendances. Dans un cas comme dans l’autre, personnalisation des parcours d’achat et systèmes de recommandation représentent l’avenir.

 

L’IA aussi au profit de la santé et de l’éducation

 

Enfin, les innovations liées à l’IA touchent des secteurs plus sensibles. Il en va ainsi de la santé, où la vision artificielle et la programmation neurolinguistique, pour ne citer que deux exemples, ouvrent d’intéressantes perspectives. Dans ce domaine, les développements seront aussi liés au renforcement de la sécurité des échanges de données. La psychiatrie peut également tirer parti des possibilités de l’IA pour mieux détecter les personnes à risque et recueillir des indications thérapeutiques. La technologie fournit aussi des ressources en vue d’améliorer sensiblement le soin aux personnes âgées ou dépendantes. Enfin, les évolutions nécessaires dans le secteur de l’éducation passeront en partie par l’intelligence artificielle, pour créer des parcours d’apprentissage personnalisés et dynamiques.

 

Lire l’article 

 

En complément :

un état des lieux de l’intelligence artificielle en 2019 (en anglais)

un article à propos de l’IA dans l’action publique en France