HSBC développe l’analyse de données au service de ses clients

Le groupe bancaire international HSBC veut créer un écosystème d’Intelligence Artificielle (IA) pour analyser les données de ses clients entreprises. Baptisé Client Intelligence Utility (CIU), cet écosystème servira à extraire les informations depuis les données glanées via les activités de ses 1,6 millions de clients professionnels, et génèrera plus de 22000 tables de données physiques. Mais avant de s’attaquer à l’exploitation de ces données, HSBC cherche à muscler son approche IA.

 

Développer l’intelligence artificielle en mode écosystème

 

Selon les responsables d’HSBC, développer l’approche Intelligence Artificielle du groupe nécessitera des talents et une expertise qui sont non seulement rares dans l’industrie des services financiers, mais également dans le monde.

HSBC utilise déjà les analyses de 10 pétabytes (soit 10 millions de gigabytes) de données pour lutter contre la criminalité financière et améliorer l’efficacité opérationnelle, et souhaite étendre l’impact de l’analyse de données à la fourniture de nouveaux services pour ses clients. Le CIU vise à créer un ensemble de données surnommé Client720 qui sera la première vue automatisée et compréhensible des activités clients incorporant tous les produits et tous les pays.

 

De nouveaux services clients à la clé

 

HSBC souhaite mieux servir ses clients en gérant leurs besoins avec précision et rapidité.

CIU permettra de prévoir de quels produits et services les clients auront besoin à l’avenir et d’automatiser la conformité au travers des 66 différentes zones juridictionnelles dans lesquelles opère le groupe.

L’analyse de données permettra également de partager avec les clients des informations sur l’impact des évènements macroéconomiques et géopolitiques qui pourraient les affecter, et de les aider à prendre les bonnes décisions. L’intelligence artificielle pourra également entrer en action pour automatiser des process et améliorer les services fournis.

 

Le secteur financier investit massivement dans l’intelligence artificielle

 

D’après une étude du cabinet de conseil en finance Opimas, en 2017 les entreprises du secteur financier ont (hors acquisitions) dépensé 1,5 milliards de dollars dans des technologies d’intelligence artificielle, et devraient y consacrer 2,8 milliards en 2021, soit une augmentation de 75%.

 

Pour lire l’article