Recruter un analyste décisionnel : pourquoi et comment ?

Les données permettent aux entreprises de prendre des décisions intelligentes, d’accroître les profits et d’améliorer les processus. Mais pour tirer le meilleur parti des big data, il est conseillé de recruter un analyste décisionnel. Quel est le rôle de ces experts de la donnée ? Sur quels critères se baser pour les sélectionner ? Éclairages.

L’analyse décisionnelle ne concerne pas que les grandes entreprises. Aujourd’hui, les PME figurent parmi les organisations les plus en pointe dans son adoption. Car se passer du potentiel des données revient en quelque sorte à se bander les yeux. Détecter des aberrations, rationaliser les processus ou prévoir l’avenir sont autant de nouvelles perspectives ouvertes par l’usage de l’analytique. Pour tirer profit de ces possibilités, les entreprises de toutes tailles recourent de plus en plus à l’expertise d’analystes décisionnels.

 

Les analystes décisionnels contribuent à l’optimisation des processus et à la détection d’avantages compétitifs

 

Leur rôle consiste principalement à explorer en profondeur les données relatives aux opérations, rapports internes, tendances de marché, etc., à les organiser et les croiser afin d’en extraire des connaissances précieuses servant de support à de meilleures décisions. Pour cela, ils utilisent des techniques comme l’analyse prédictive, la modélisation statistique ou la visualisation des données. Certains d’entre eux disposent en outre de compétences en intelligence artificielle, très utiles dans le traitement des données non structurées. Ainsi, les analystes décisionnels contribuent à la production de rapports transversaux, à l’optimisation des processus, à la prévention des pertes ou encore à la détection d’avantages compétitifs.

Avant d’engager un tel expert, il est nécessaire de définir les objectifs de l’organisation en matière analytique. S’agit-il d’alimenter la stratégie de croissance, d’anticiper la réaction des consommateurs face à un nouveau produit, d’identifier ses forces et ses faiblesses, ou bien plus simplement d’avoir une vision élargie de son activité ? Une fois cette question résolue, la recherche effective d’un analyste décisionnel peut débuter.

 

Quelles compétences rechercher chez un analyste décisionnel ?

 

Pour appréhender tous les enjeux d’un projet d’entreprise, l’expérience des candidats en gestion du changement s’avère importante. Par exemple avoir obtenu une certification Lean Six Sigma Black Belt dans la gestion de projets complexes et stratégiques sera une compétence pertinente.

Outre leurs capacités en science des données et en programmation, ils doivent être en mesure de présenter clairement leurs réalisations passées et savoir mesurer la réussite de leurs objectifs, à l’aide d’outils de visualisation de données et de création de tableaux de bord. Enfin, en raison du caractère transversal de leur fonction au sein de l’entreprise, l’expert en analyse décisionnelle doit montrer des qualités de communication – les fameux “soft skills” – tant pour interagir avec les dirigeants de l’entreprise qu’avec les équipes sur le terrain.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article au sujet des différences entre data scientist et analyste métier

et un autre (en anglais) à propos du choix d’un outil décisionnel