Des développeurs “mentors” pour apprendre à pêcher les données

Quelles que soient la taille et la forme de votre entreprise, les données sont devenues incontournables. À la fois de nature variée et disponibles en grande quantité, les big data représentent une matière première à valoriser. Zoom sur les développeurs informatiques chargés d’optimiser les outils analytiques pour les utilisateurs de l’organisation et de les accompagner dans la “pêche” à la donnée.

De tous temps, les entreprises se sont reposées sur l’information pour avancer. Mais l’impact des big data et de l’intelligence artificielle (IA) depuis une dizaine d’années est sans commune mesure. Toutes les fonctions de l’organisation sont concernées par cette révolution des données. Leur analyse en profondeur se déroule de plus en plus souvent à distance (sur le cloud), tandis que l’Internet des objets apporte des informations toujours plus nombreuses. Les développeurs en informatique décisionnelle et ingénieurs en science des données (data science) jouent un rôle crucial pour tirer parti de ce que Gartner qualifie de « maillage numérique intelligent » (“intelligent digital mesh”) entre humains, machines, contenus et services.

 

Les data scientists rassemblent des compétences technologiques et commerciales

 

Les trois quarts des entreprises ayant mis en œuvre l’apprentissage automatique (machine learning) au sein de leurs outils analytiques ont vu leurs ventes de nouveaux produits ou services croître de plus de 10 %. C’est pourquoi la demande en matière d’algorithmes d’IA devrait continuer d’augmenter. Pour fonctionner de façon optimale, ces technologies requièrent des données de qualité. Il importe donc que l’organisation s’assure de leur nettoyage et de leur cohérence (data consistency) avant de les intégrer. Dans cette optique, les développeurs peuvent améliorer la curation des données en combinant une bonne compréhension des objectifs commerciaux de l’entreprise avec leur connaissance approfondie des données et des “angles morts” connus là où les données sont insuffisantes ou incorrectes.

Les ingénieurs en science des données qui comprennent les besoins des utilisateurs finaux s’arrachent actuellement à des salaires annuels dépassant la barre des 100 000 dollars. Leur mission est essentielle en vue de maximiser les investissements importants consentis par les entreprises en matière de transformation numérique. Ils rassemblent des compétences commerciales, statistiques et de codage leur permettant de construire les outils nécessaires aux utilisateurs pour tirer profit des données de l’organisation. La position des développeurs s’apparente en quelque sorte à celle de mentor afin d’accompagner les collaborateurs dans leur usage quotidien des data. Pour paraphraser un dicton célèbre, ils contribuent à apprendre aux utilisateurs à « pêcher » les données plutôt qu’à leur fournir prêtes à consommer.

 

Lire l’article

 

En complément :

une tribune au sujet du profil de data scientist dans les organisations marketing

et un article (en anglais) à propos de l’amélioration des fonctions d’informatique décisionnelle