Avoir plusieurs jumeaux numériques accélère-t-il l’innovation ?

Un jumeau numérique ou digital twin est une représentation logique d’un actif de l’entreprise, tout au long de son cycle de vie. Ce double pourra aider à une meilleure prise de décision, mais attention à ne pas penser que plusieurs jumeaux numériques accélèreront l’innovation au sein d’une même entreprise.

 

Comment fonctionne un jumeau numérique ?

 

Le « digital twin » reçoit les alertes et notifications des objets physiques connectés à l’entreprise, envoie instructions et mises à jour et fournit des informations en temps réel sur les états aux propriétaires, opérateurs, et responsables de maintenance. Le jumeau numérique sert aussi à maintenir une base de données d’informations et d’activités liées au cycle de vie des composants de l’entreprise : configurations, éligibilité à certains services, historique des maintenances et mises à jour.

 

Un jumeau numérique peut imiter le comportement d’objets physiques et prévoir leur comportement, mais son rôle ne se limite pas aux entités « physiques ». Selon Gartner, le double numérique ou jumeau digital est « un modèle dynamique d’un objet ou d’un système physique qui repose sur des données (opérationnelles ou autres) pour comprendre comment une organisation concrétise son business model, se connecte à ses différents états (reporting), réagit aux changements, déploie des ressources et fournit la valeur attendue à ses clients finaux ».

 

De combien de jumeaux digitaux l’entreprise a-t-elle besoin ?

 

Il peut être tentant de déployer plusieurs jumeaux numériques. Mais si design, production et services pourraient chacun indépendamment bénéficier des enseignements d’un jumeau numérique, penser les « digital twins » comme des entités séparées de la chaîne de valeur serait une erreur.

 

Le jumeau numérique utilisé pour le design et le prototypage ne disparait pas lorsque le produit part en production, et les enseignements générés ne deviennent pas obsolètes du jour au lendemain. De même, le double dédié aux services ne peut pas fonctionner isolé des informations de design et de production. Penser les jumeaux numériques par rapport aux étapes traditionnelles du cycle de vie d’un produit serait donc inutile et même contreproductif en accentuant les inefficacités au sein de l’organisation.

 

L’entreprise connectée aura besoin d’un réseau de confiance de jumeaux numériques

 

Il est en fait recommandé de créer un modèle numériques applicable à toutes les activités du cycle de vie produit. Le jumeau digital servira alors de point central d’intégration pour tous les intervenants en interaction avec les actifs de l’entreprise. Chacun pourra ensuite appliquer les outils et modèles décisionnels spécifiques à son métier.

 

Des informations venant de l’extérieur de l’entreprise peuvent aussi venir nourrir les modèles d’analyse. Par exemple les niveaux d’inventaires, ou encore les veilles concurrentielles peuvent être utilisés pour des simulations et soumis aux analyses statistiques et au machine learning. A la clé de cette digitalisation de la chaine de valeur de l’entreprise : une meilleure compréhension des produits et services, une meilleure prise de décision et une accélération de l’innovation.

 

Lire l’article 

 

Pour aller plus loin :

Le livre blanc SAS “Modern manufacturing’s triple play: Digital twins, analytics and the Internet of Things