IA et big data pour des décisions toujours plus automatisées

L’association de l’intelligence artificielle et des big data produit des modèles prédictifs toujours plus performants. De plus en plus de décisions récurrentes sont confiées aux machines, permettant aux humains de se concentrer sur des tâches à haute valeur ajoutée. Cette automatisation croissante soulève toutefois des interrogations d’ordre éthique.

L’intelligence artificielle (IA) peut contribuer à des prises de décision plus transparentes et moins partiales, à condition d’être fondées sur des critères éthiques établis par la société. L’idée que des machines s’avèrent plus performantes que des humains pour formuler des prédictions récurrentes est née dans les années 1950. Depuis, l’IA, à travers l’apprentissage profond notamment, a réalisé d’énormes progrès, tandis que la quantité de données historiques disponibles a explosé avec les big data. Les outils analytiques disposent désormais d’algorithmes capables d’automatiser un nombre croissant de décisions dans tous les secteurs d’activité, permettant aux professionnels de valoriser leurs compétences avec d’autres tâches.

Dans le domaine du droit, par exemple, des systèmes prédictifs développés au sein de startups (les « legal tech ») visent à analyser la jurisprudence et à évaluer les chances de succès des justiciables. Ils peuvent également concourir à accélérer le règlement des litiges. Dans tous les secteurs, les algorithmes d’IA font déjà évoluer les pratiques. Une transformation inévitable, synonyme de progrès seulement si elle s’accompagne d’une réflexion éthique. L’automatisation croissante des décision soulève notamment la question de l’autonomie et de l’identité humaines face aux machines, les biais et les discriminations, et le respect des droits fondamentaux. Pour relever ce défi, la recherche scientifique sur les préférences morales des individus peut se révéler utile.

 

Lire l’article 

 

En complément :

Un article au sujet des réponses aux problèmes éthiques posés par l’IA

et un autre à propos d’un procès (fictif) mettant en scène une intelligence artificielle