Accompagner la transformation digitale des entreprises

Enthousiasmées par la transformation digitale, les entreprises ne savent pas toujours par où l’aborder. Or si une compréhension claire des processus métier s’avère essentielle au développement d’une application d’entreprise, l’implication du management et le développement d’outils pilotes facilitent la gestion du changement.

Transformation digitale oblige, les entreprises du secteur de la production développent des services par le biais de laboratoires d’innovation. Mais lorsqu’elles se rapprochent d’éditeurs de logiciels pour développer leurs propres applications, il est essentiel qu’elles aient défini précisément ses fonctions et son périmètre. Pour Thomas Gartzen, directeur général du « European 4.0 Transformation Center », les éditeurs manquent en effet de cette connaissance métier nécessaire pour définir quels outils ce type d’entreprises nécessite.

 

Gestion du changement et adoption d’une approche analytique

 

Si les besoins des ventes ou du service client sont généralement facile à cerner, d’autres fonctions internes telles que les achats, la gestion de projets ou la planification de la production réclament une connaissance du domaine et une bonne maîtrise des outils utilisés au quotidien par les équipes métier. Ce n’est qu’alors que la question du traitement des données pour générer des renseignement utiles peut être abordée, et c’est là le plus gros enjeu des entreprises à l’heure actuelle : que faire des données collectées par leurs différentes solutions ?

Pour y parvenir, Thomas Gartzen opte pour une méthode à contre-courant, qui consiste d’une part à impliquer la direction pour faire de la digitalisation une priorité stratégique et fixer ses orientations, et d’autre part, à susciter un mouvement de fond avec le développement de projets pilotes à petite échelle, pour des cas d’usages précis. Débuter par des pilotes évite d’engager de budget trop important et permet d’en mesurer les bénéfices avant de les déployer à plus grande échelle.

 

Lire l’article  (en anglais)

 

En complément :

La digitalisation entraîne-t-elle fatalement une déshumanisation ?

Transformation digitale des entreprises : où en est-on fin 2018 ?