Que faire du temps gagné par la voiture autonome ?

Une fois libérés de la conduite, comment va-t-on exploiter les deux heures quotidiennes que nous passons aujourd’hui en moyenne au volant ? Si les conducteurs parlent avant tout de consacrer ce temps à leurs loisirs, tous les secteurs réfléchissent actuellement aux moyens de se positionner sur ce nouveau créneau.

D’après une récente étude menée par Price Waterhouse Cooper, d’ici 2030 en Europe, près de la moitié des trajets se feront à bord d’un véhicule autonome. Et si l’on passe aujourd’hui en moyenne deux heures par jour dans les transports – en voiture pour les deux tiers des trajets – le véhicule autonome promet de nous libérer autant de temps pour d’autres occupations. Derrière ces plages récurrentes de temps libre, un nouveau marché que se disputent l’industrie des médias, la distribution, l’hôtellerie, etc.

 

Du temps pour les divertissements 

 

Premiers à tirer parti de la fameuse 25ème heure qu’offre la voiture autonome, les médias, dont les récents investissements dans des systèmes embarqués de type CarPlay ou Android Auto témoignent de l’intérêt pour ce nouveau marché. Sans compter que la géolocalisation offre aux producteurs de contenus le moyen de cibler les annonces publicitaires de manière plus pertinente. Les constructeurs eux-mêmes développent d’ailleurs des partenariats, à l’instar de Renault qui a racheté l’an dernier une partie du capital du magazine « Challenges », première pierre à l’édifice du kiosque numérique que le constructeur compte développer.

Un potentiel qui n’échappe pas non plus aux acteurs de la distribution dont certains proposent déjà leurs produits dans les quelque 2 500 Uber équipés de distributeurs. D’autres voient plus grand encore, avec des mini-magasins automatiques intégrés. Volvo emprunte quant à lui une toute autre voie, avec des véhicules-couchette dont l’intégralité de l’habitacle est constituée d’un lit. Un concurrent sérieux pour les hôtels d’autoroutes ! C’est qu’en fonction de l’équipement, le véhicule autonome pourra servir tous les usages : formation, sport, massage, soin, salle de réunion, voire même ferme urbaine…

 

Lire l’article

 

En complément :

La voiture-lit, une alternative au transport aérien

Les Gafa remportent la bataille de l’automobile