L’intelligence artificielle, créatrice d’emplois ?

L’impact de l’intelligence artificielle (IA) sur l’emploi est devenu un sujet de débat brûlant. La principale question est de savoir si le solde d’emplois potentiellement créés par l’automatisation sera positif ou négatif par rapport à ceux qu’elle pourrait détruire. Une étude récente du Forum économique mondial abouti à une réponse favorable à l’IA.

Cinquante-huit millions. C’est le nombre d’emplois nets que le développement des technologies d’automatisation et de l’intelligence artificielle (IA) devrait contribuer à créer dans les cinq prochaines années, selon les derniers calculs du Forum économique mondial (WEF). Une évaluation positive corroborée par une analyse similaire du cabinet de conseil PwC, qui estime que l’IA et la robotique devraient stimuler la productivité et permettre de créer de meilleurs produits et services. L’économie dans sa globalité devrait bénéficier des effets à long terme de cette révolution.

 

De nouvelles opportunités pour les entreprises

 

La nature, la qualité et la localisation des nouveaux rôles vont changer de façon significative, note par ailleurs le WEF. Le travail temporaire, indépendant et spécialisé pourrait être privilégié par les entreprises par rapport au modèle traditionnel de l’emploi permanent à temps plein. Un nouvel ensemble de compétences sera également nécessaire pour répondre au renforcement de la collaboration entre les hommes et les machines.

Le rapport du WEF souligne aussi que les entreprises ont désormais une meilleure compréhension de la façon dont les technologies d’IA peuvent leur offrir de nouvelles opportunités. Investir dans les ressources humaines constitue de ce fait un impératif — économique, mais aussi moral — pour demeurer compétitif. Sans une approche proactive, entreprises et salariés risquent de passer à côté du potentiel de croissance de la quatrième révolution industrielle.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article au sujet d’une étude de McKinsey sur l’impact de l’IA sur l’emploi

et une tribune à propos de l’IA et du recrutement