La philosophie au secours de l’innovation responsable

Les innovations d’aujourd’hui pourront avoir des conséquences irréversibles. Il apparaît donc indispensable que les entrepreneurs concernés se donnent le temps de la réflexion face à de tels enjeux. Le philosophe Xavier Pavie recommande aux dirigeants de mener des exercices spirituels afin de mesurer la responsabilité liée à leurs décisions.

Faut-il systématiquement répondre aux besoins des individus ? Quelles sont les conséquences, à la fois directes et indirectes, des innovations destinées à les satisfaire ? Ces questions sont rarement abordées de front par les dirigeants d’entreprise au moment de lancer un produit ou un service sur le marché. L’innovation constitue en effet le seul vecteur de croissance réel — donc de profit — de l’entreprise. Mais elle est aussi par nature inévitable, car motivée par la survie.

 

Ouvrir la voie à l’innovation responsable

 

Certaines innovations ont néanmoins le pouvoir de bouleverser définitivement les modes de vie, à l’instar de la machine à vapeur, de la vaccination ou de l’internet. C’est pourquoi il est indispensable, selon le philosophe et professeur à l’Essec Xavier Pavie, que l’entrepreneur puisse faire un pas de côté avant de prendre une décision qui peut le dépasser en ayant un impact majeur sur la condition humaine.

Pour aller au-delà de la simple recherche du profit et ouvrir la voie à une innovation responsable, l’éducation à la philosophie et à la réflexion éthique doit intervenir de façon précoce et constitutive dans la formation des futurs dirigeants d’organisation afin de devenir naturelle. Dans cette perspective, Xavier Pavie propose aux innovateurs de mener un travail introspectif à travers des exercices spirituels hérités de la philosophie antique, comme la méditation, l’écriture, la diététique ou l’examen de conscience.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un appel à l’innovation responsable

et une tribune au sujet de l’innovation et de l’échec