Un peu d’histoire des sciences avec les data

Le terme anglophone « data » (« données ») est aujourd’hui essentiellement utilisé pour désigner une information numérique codée pouvant être stockée et traitée par des ordinateurs. Mais son premier usage scientifique connu remonte au mathématicien grec Euclide. Une origine qui rappelle le rôle primordial des humains dans la production des data.

Lorsque l’on considère le terme « data » aujourd’hui, on l’associe avant tout aux ordinateurs. Les « données » — sa traduction française — représentent des informations encodées dans des nombres binaires. Celles-ci « existent » dès lors qu’elles sont enregistrées dans une machine. Mais cette acceptation, liée à l’évolution des technologies numériques, apparaît relativement récente au regard de l’histoire des sciences, et elle masque la dimension humaine de la « data science ».

 

Les data ont servi de base aux lois scientifiques fondamentales

 

Car jusqu’à la moitié du XXe siècle, les data étaient avant tout l’apanage des statisticiens. Elles résultaient d’expérimentations et d’observations et, tout au long des deux siècles précédents, ont servi de base aux lois scientifiques fondamentales établies à cette période. La production de ces données suivait d’ailleurs des protocoles très stricts afin de s’assurer une source fiable d’information.

L’un des premiers usages scientifiques connus du terme « data » (issu du verbe latin « dare » : donner) remonte au IIIe siècle avant J.-C. dans un traité de mathématiques d’Euclide où il était démontré des propriétés géométriques « étant donné » d’autres propriétés géométriques — autrement dit des axiomes. Son sens a ensuite évolué en deux branches. D’une part, il a donné le mot « date », que l’on retrouve dans des documents médiévaux officiels pour signifier le « moment » où ceux-ci ont été produits ; d’autre part, à compter du XVIIe siècle, le sens de « données » en référence à des « principes acceptés de tous », par l’intermédiaire du divin en théologie, puis par l’expérimentation en mathématiques.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) au sujet de la protection des données personnelles,

et une autre (en anglais) à propos de l’impact de la science des données sur l’expérimentation en entreprise.