En route vers la servicisation

La révolution numérique transforme aussi les attentes des consommateurs. Outre la qualité des biens, les fabricants doivent désormais tenir compte de leur demande en matière de services associés. Source de valeur ajoutée, cette tendance baptisée « servicisation » requiert aujourd’hui un focus sur les données de la part des industriels.

Les plateformes analytiques représentent bien plus qu’une opportunité pour l’industrie manufacturière. Associées à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique, elles permettent de délivrer de nouvelles connaissances et d’augmenter le degré d’automatisation. L’usage de ces technologies ouvre donc de nouvelles perspectives en termes de modèles économiques. Ainsi, avec l’appui de SAS, le fabricant automobile Ford est-il devenu une entreprise fournissant des solutions de mobilité à ses clients connectés.

 

La servicisation prend une nouvelle tournure avec la transformation numérique

 

La stratégie consistant à créer de la valeur en ajoutant des services aux produits est plus connue sous le nom de « servicisation ». Ce phénomène a pris une nouvelle tournure avec la numérisation de l’économie. Une compréhension profonde des données opérationnelles et de l’empreinte numérique des biens et services fournis devient indispensable. Pour parvenir à extraire rapidement de la valeur de ces données, les organisations doivent adopter des plateformes d’analytique avancée qui permettent de relier les procédés de fabrication à l’engagement client, en passant par les processus de prévision et la chaîne d’approvisionnement.

Les consommateurs hyperconnectés d’aujourd’hui attendent de l’industrie manufacturière une relation personnalisée, qui passe par la fourniture de services associés. L’après-vente, souvent négligée, représente déjà plus 40 % des revenus de nombreux fabricants. Pour prendre des décisions plus rapides et plus précises adaptées à cette nouvelle réalité, il faut être en mesure de traiter des données complexes en provenance de multiples sources. La route vers la servicisation et l’industrie « 4.0 » s’emprunte avec une plateforme analytique robuste.

 

Lire l’article 

 

En complément :

Un article (en anglais) au sujet de l’usine intelligente,

et un autre à propos de la fonctionnalisation des entreprises.