Les applications concrètes du machine learning

Le machine learning a le vent en poupe. Encensé par les experts comme le domaine de l’intelligence artificielle présentant le plus fort potentiel, il fait depuis quelques années l’objet d’importants investissements. En conséquence, dans tous les secteurs, les champs d’application se multiplient avec des projets qui commencent à voir le jour.

Les algorithmes ne dorment pas. Un atout dans l’univers de la cybersécurité où la vigilance est de mise à chaque instant ! Capables de repérer des modèles au sein de larges volumes de données, les algorithmes de machine learning sont en effet en mesure d’identifier des mouvements anormaux au moment-même où ceux-ci se produisent. De quoi détecter les fraudes, prévenir le phishing et repérer des comportements suspects, le tout en temps réel. Même usage du côté des média et autres plateformes éditoriales où le machine learning permet une modération en temps réel des contenus, y compris vidéo.

 

Le prévisionnel, fer de lance du machine learning

 

Au-delà du repérage, le machine learning est aussi réputé pour ses capacités prévisionnelles. Plus l’algorithme est alimenté en données, plus ses prévisions gagnent en précision. Les ingénieurs logiciels qui développent des véhicules autonomes s’appuient par exemple sur le deep learning pour entraîner le véhicule à réagir en fonction des données de son environnement. Le même principe s’applique au retail où les algorithmes, nourris par les données des clients (démographiques, données de consommation) permettent de mieux cibler ces derniers en leur adressant les recommandations et offres promotionnelles les plus pertinentes.

 

Enfin, s’il est un domaine où le machine learning s’annonce prometteur, c’est bien celui de la santé ! En dehors de la recherche, on note déjà d’important progrès dans l’aide au diagnostic. Alors que Google vient de développer un algorithme de machine learning pour identifier les tumeurs cancéreuses à partir d’examens mammographiques, les équipes de Stanford s’attèlent quant à elles à détecter les cancers de la peau à l’aide du deep learning. Outre la puissance de ces algorithmiques, le machine learning offre un moyen de traiter d’importants volumes de données de santé sans enfreindre la confidentialité des patients conformément aux réglementations sur la protection des données.

 

Lire l’article (en anglais) :

 

En complément :

Pour repérer les fake news, Facebook mise sur le machine learning,

La cybersécurité à l’ère du machine learning.