La plateforme, nouvel eldorado des services financiers

Pour faire face à la concurrence des néo-banques et des fintechs spécialisées, les établissements traditionnels expérimentent de nouveaux modèles. Celui de la plateforme est particulièrement prisé. Les banques le développent et multiplient les partenariats pour distribuer produits et services financiers par ce biais.

Depuis janvier 2018, en raison de la directive européenne DSP2, les banques sont contraintes de partager les données de paiement de leurs clients avec des acteurs tiers via des interfaces de programmation applicative (API). Une obligation d’ouverture qu’elles cherchent à transformer en opportunité en revisitant leurs modèles de distribution de produits et de services financiers. Dans cette optique, les grands établissements financiers privilégient le développement de plateformes afin de conserver la maîtrise des données et de la relation clients.

 

La plateforme, nouvelle source de revenus pour les banques traditionnelles

 

Ainsi, Société Générale poursuit une logique de place de marché (marketplace), à l’instar d’Amazon ou de la Fnac, en fournissant un catalogue d’API à destination des acteurs tiers, notamment les néo-banques. Un partenariat a par exemple été noué avec Orange Bank, qui propose une offre de crédit consommation via une API Société Générale. Un moyen pour cette dernière de mutualiser des investissements significatifs, d’accompagner le développement d’offres complémentaires, mais aussi de trouver une nouvelle source de revenus.

De son côté, BPCE a prévu de lancer une offre API dédiée pour distribuer ses propres produits par l’intermédiaire de fintech, e-commerçants et autres acteurs marchands. Le groupe bancaire entend contrôler strictement l’accès à sa plateforme, notamment en vérifiant les agréments de ses futurs partenaires. Il sera dès lors possible de bénéficier de ses services financiers, dans une application immobilière ou sur un site de voyage par exemple, sans passer par l’application de la banque.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article au sujet de l’évolution des banques vers un modèle de plateforme,

et un autre à propos de l’open banking en Belgique.