Données des voitures connectées : un énorme marché à monétiser

La digitalisation de l’économie bouleverse en profondeur le secteur automobile et ouvre la voie à une collecte de données sans précédent. Conscients de l’énorme potentiel de monétisation que recèlent les data de leurs véhicules, les groupes automobiles se préparent à structurer et exploiter ce nouveau business.

Le marché de l’automobile connaît une révolution technologique, sociétale et concurrentielle sans précédent. C’est donc un nouveau paradigme qui se dessine pour les constructeurs, dans lequel la gestion des big data et l’interopérabilité des systèmes deviennent primordiaux. Tous les acteurs cherchent en effet à valoriser et monétiser des quantités d’informations toujours plus importantes et variées telles que vitesse, freinage, types de parcours, musique écoutée… Mais la connectivité automobile ne remplira ses promesses que si la collecte, l’accessibilité et l’analyse des données sont gérées et pensées correctement, sous-tendues par des technologies adéquates pour gérer le stockage et l’analyse de ces données.

 

Obtenir l’accord des conducteurs

 

Dans ce contexte, et face à l’offensive des GAFA et autres nouveaux entrants proposant des données mutualisées, les constructeurs ont compris l’intérêt de partager toutes ces informations. Aussi, ils sont plusieurs à avoir développé des stratégies de partenariats ou de prises de participation avec des fournisseurs de technologies, des opérateurs télécom, des startups ou même des concurrents, pour développer leurs propres plateformes de monétisation.

 

Mais le véritable enjeu est d’obtenir l’accord préalable des conducteurs pour la transmission de données anonymes, car légalement, ce sont eux, et non les constructeurs, qui sont propriétaires des données produites par leur véhicule. Un cadre légal strict renforcé par l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (RGPD), en mai dernier. Aux constructeurs de les appâter, en proposant des services utiles en échange de cette collecte de données.

 

Lire l’article

 

En complément :

Les assureurs militent pour un accès à la boîte noire des véhicules connectés en cas d’accident,

Vendez vos données personnelles grâce à My Data is Rich.