Les données, un carburant pour la créativité artistique

L’insolente réussite de Netflix contredit l’idée selon laquelle les données réduiraient à néant la créativité artistique. Le modèle économique du leader de la vidéo à la demande par abonnement repose sur la mise en relation de chaque utilisateur avec des programmes correspondant à ses goûts. Une stratégie de niche qui autorise les prises de risque.

Abondance de programmes ne nuit pas. Contrairement aux chaînes de télévision traditionnelles, Netflix peut prendre le risque de décevoir un utilisateur avec un programme qui lui déplairait. Car au lieu de zapper, celui-ci pourra toujours trouver une émission alternative sur la plateforme de vidéo à la demande (VOD), qui regorge de propositions délinéarisées. Le modèle par abonnement de Netflix lui permet en outre d’offrir des contenus controversés, plus susceptibles de froisser les annonceurs dont dépendent les recettes des diffuseurs télévisés…

 

L’efficacité d’une stratégie au service de la créativité artistique

 

Le leader mondial de la VOD tire sa position avantageuse de la masse de données dont il dispose afin de satisfaire ses utilisateurs. Le succès de la série auto-produite « Orange Is The New Black » témoigne de l’efficacité d’une stratégie au service de l’innovation technologique, mais aussi de la créativité artistique. Les données ont ainsi le pouvoir de mettre en relation des contenus originaux avec une audience précisément ciblée — plus souvent célibataire ou en couple dans le cas de Netflix.

En raffinant continuellement ses connaissances sur les goûts et les attentes des individus, ce modèle permet de diversifier les productions. Tant les réussites que les échecs représentent de précieuses informations pour élaborer les futurs programmes. Pour Netflix, le succès d’une émission se mesure en termes de degré de satisfaction des utilisateurs plus qu’en part d’audience. Autre atout : l’approche guidée par les données permet d’orienter l’attention du public vers des contenus conçus spécialement pour lui — une recette également appliquée par Amazon avec bonheur.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Une entrevue au sujet de la complémentarité entre données et créativité,

et un article à propos des algorithmes de recommandation musicale.