IA et données, des vitamines pour doper votre entreprise

Comment tirer parti de l’intelligence artificielle, cette technologie à la pointe de l’innovation ? La question se pose pour nombre d’entreprises. Au moins deux conditions sont nécessaires : avoir opéré sa transformation numérique afin de collecter les données permettant de libérer le potentiel de l’IA, et dénicher les talents qui sauront l’exploiter.

Les promesses de l’intelligence artificielle (IA) sont nombreuses. Parmi les applications déjà mises en œuvre ou simplement imaginées, citons la reconnaissance vocale, la traduction automatique ou la voiture autonome. La plupart reposent sur une déclinaison majeure de l’IA, l’apprentissage automatique, dont les possibilités ont été décuplées ces dernières années grâce à l’explosion concomitante des capacités de calcul et des données disponibles. À l’heure actuelle, l’apprentissage dit supervisé — où la machine apprend avec des exemples étiquetés — est clairement vecteur de valeur ajoutée pour les entreprises. Les autres technologies d’apprentissage — non supervisé, par transfert ou par renforcement — doivent encore progresser.

 

Accumuler des données et améliorer le produit pour entrer dans un cercle vertueux

 

La transformation numérique de l’entreprise constitue un préalable à toute intégration de l’IA en son sein. Elle lui permet d’amorcer l’acquisition des données indispensables à la mise en œuvre d’applications d’apprentissage automatique créatrices de valeur. S’ensuit alors la possibilité d’entrer dans un cercle vertueux où la qualité du produit permet de multiplier le nombre d’utilisateurs, donc d’accumuler de nouvelles données précieuses, et ainsi améliorer le produit… à l’image de ce qu’ont réalisé les moteurs de recherche ces dernières années. Dans ce contexte, la centralisation des données agit comme un catalyseur d’opportunités.

Pour les entreprises, il s’agit aussi de savoir comment se restructurer pour transformer l’IA et l’apprentissage automatique en un levier de croissance et non en un simple ingrédient de saupoudrage. Pour cela, les anciennes fonctions au sein de l’organisation doivent être repensées, et l’IA doit être mise au cœur de la culture d’entreprise. Même si leur nombre augmente rapidement, les talents en la matière demeurent encore rares, d’où la nécessité de recruter un vrai leader tout en encourageant les employés à se former.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article au sujet de la stratégie de la France en matière d’investissements dans l’IA,

et un autre à propos de la perception et de la présence de l’IA dans les entreprises.