Blockchain : zoom sur les secteurs en pointe

Les usages de la technologie blockchain se multiplient, bien au-delà des cryptomonnaies comme Bitcoin. Santé, immobilier, finance, transport, etc. : de nombreux secteurs peuvent tirer avantage de son potentiel disruptif, qui permet de transférer en temps réel des actifs numériques de façon sécurisée et sans intermédiaire. Focus sur les applications émergentes.

En 2016, plus d’un milliard de dollars ont été investis dans la blockchain à travers le monde. Un cap symbolique qui témoigne de l’intérêt global pour cette technologie permettant, selon les analystes de Deloitte, de rendre toute interaction numérique à la fois sécurisée, transparente, fiable, vérifiable et efficace. En particulier, une transaction enregistrée par une chaîne de blocs permet de certifier une information numérisée partagée entre deux entités sans avoir recours à un tiers. Une qualité qui intéresse de nombreux secteurs, notamment parce qu’elle est synonyme de confiance et de réduction des coûts.

 

Santé, immobilier, finance vont bénéficier de la blockchain

 

Le secteur de la santé se montre particulièrement actif en matière de blockchain, attiré notamment par ses capacités de partage sécurisé d’informations. Améliorer l’intégrité et le contrôle des données médicales grâce aux smart contracts, automatiser des décisions de prise en charge ou anonymiser complètement des données de recherche sont autant d’applications en vogue dans ce secteur. Dans l’immobilier, l’ajout et l’accès à des informations dans une chaîne de blocs, ainsi que l’automatisation induite, représentent un moyen de limiter les allers-retours liés aux transactions et de diminuer les erreurs dues aux traitements manuels.

La capacité de réduire significativement les cybermenaces suscite par ailleurs l’intérêt du monde de la finance, où la technologie blockchain peut aussi être utilisée pour accélérer les paiements transfrontaliers ou fluidifier les processus de règlement dans les marchés de capitaux. Les acteurs de l’industrie des médias et du divertissement réfléchissent quant à eux à mettre en place un versement automatique des droits d’auteurs par le biais de smart contracts, tandis que les artistes pourraient bénéficier de financements participatifs en se passant d’intermédiaires. Enfin, pour le secteur du transport et de la logistique, la blockchain promet notamment un suivi plus efficace des marchandises grâce à une géolocalisation sûre et en temps réel.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article à propos du potentiel de la blockchain dans le secteur de la santé,

et un autre au sujet du premier film distribué en utilisant la technologie blockchain.