Sur la route des nouveaux possibles

5 juillet 2017

« Les nouvelles technologies repoussent les frontières, et les données sont au cœur de ces nouveaux possibles, » commentait Thierry Bedos, directeur général de SAS France, lors du dernier SAS Forum. Les participants à cette journée placée sous le signe de l'analytique ont pu s'en rendre compte par eux-mêmes en visitant un magasin en réalité virtuelle, en écoutant Neil Harbisson, le premier cyborg, leur parler de « sensibilité artificielle » ou en se projetant dans l'avenir des objets connectés.

Les nouvelles technologies, poison ou antidote à la crise de confiance

20 juin 2017

Des vaccins aux politiques, en passant par les médias et les grandes entreprises, l’heure est à la défiance généralisée. Le monde des nouvelles technologies n’échappe pas à cette crise de confiance sans précédent : recommandations commerciales, recrutement, e-santé ou voitures autonomes… De plus en plus de processus dans nos vies sont dématérialisés, quelle confiance accorder à ces technologies qui les gouvernent ? Un débat du Club Business Analytics info.

Exploiter les comptes-rendus de chat pour mieux comprendre ses clients

18 mai 2017

Chaque jour, le Centre de contacts de SAS participe à des centaines d’interactions avec des clients, prospects, professeurs, étudiants et médias. Si la majorité de ces interactions transitent désormais par des modules de chat, leur décryptage nécessite le recours à des fonctions d’analyse textuelle. Adele Sweetwood, SVP Global Marketing de SAS, livre la stratégie et la méthodologie appliquées chez l’éditeur.

L’analytique à la portée de chacun : la solution unique n’existe pas

10 mai 2017

A l’ère de la transformation digitale, la collecte et l’analyse des données sont une des priorités des entreprises. Il est donc important de mettre des outils d'analyse à disposition du plus grand nombre. Trois raisons motivent cet intérêt : les entreprises veulent tirer plus d'enseignements à partir des données, réduire les délais de rentabilisation (time to value) et intégrer une approche en libre-service.

DSP2 implique la mise en œuvre de mécanismes anti-fraude plus solides

4 mai 2017

Les Fintech, nouveaux intermédiaires sur le marché des paiements, prennent de plus en plus d’importance et modifient en profondeur ce secteur. La DSP2 a pour objectif de déterminer des règles pour encadrer ces nouveaux acteurs. Cette réglementation permettra de favoriser l’innovation et la concurrence, mais au travers de ces changements dans les moyens de paiement, il est légitime de s’interroger sur les nouveaux risques encourus et comment les couvrir.